BFM Business

Stéphane Richard: l'Etat fera connaître sa décision le 17 juin

Stéphane Richard sera fixé sur son sort lundi 17 juin.

Stéphane Richard sera fixé sur son sort lundi 17 juin. - -

Le conseil d'administration d'Orange, qui décidera de maintenir ou non Stéphane Richard à son poste, se tiendra lundi 17 juin. François Hollande, de son côté, promet que l'intérêt de l'entreprise sera le seul critère retenu.

Stéphane Richard sera fixé sur son sort lundi 17 juin. C'est en effet à cette date que se tiendra le conseil d'administration d'Orange, dont il est le PDG.

L'Etat, actionnaire à 27% de l'opérateur, y fera alors connaître sa décision, concernant le maintien ou non du dirigeant à son poste.

Celui-ci a été mis en examen pour escroquerie en bande organisée, mercredi 12 juin, dans le cadre de la désormais célèbre affaire Tapie.

Au coeur de cette dernière, l'arbitrage rendu en 2008 en faveur de l'homme d'affaires face au Crédit lyonnais, lui attribuant au passage la somme de 403 millions d'euros.

Les salariés divisés

François Hollande, de son côté, a assuré que seul "l'intérêt de l'entreprise et de ses salariés" serait pris en compte. Le président de la République s'exprimait, vendredi 14 juin, lors d'une conférence de presse conjointe avec le Premier ministre canadien, Stephen Harper.

Car c'est bien là le problème: les syndicats du groupe se séparent en deux camps. D'un côté, Sud et la CGT, très représentés chez les employés, et qui prennent leurs distances avec le patron. De l'autre, les partisans de l'union sacrée derrière le chef : la CFDT et la CFE-CGC, les deux principaux syndicats chez les cadres d'Orange.

>> A LIRE AUSSI - Stéphane Richard va-t-il rester à la tête d'Orange?

Y. D.