BFM Business

Smartphones et phablettes étouffent le marché des tablettes

Une légère baisse pour l'iPad qui permet à Apple de maintenir sa position. Microsoft remonte fort et devrait encore progresser grâce à Windows 10.

Une légère baisse pour l'iPad qui permet à Apple de maintenir sa position. Microsoft remonte fort et devrait encore progresser grâce à Windows 10. - Martin Bureau (AFP)

IDC constate une nouvelle fois l’écrasement inéluctable du marché des tablettes prises en étau entre les smartphones à grand écran et les PC portables minis et légers.

Les ventes mondiales de tablettes électroniques ne connaîtront qu'une mince croissance en 2015, alors que se poursuit le refroidissement de ce segment de marché qui était bouillant il y a deux ans, a indiqué une firme d'analyse de marché jeudi.

La firme IDC prévoit ainsi que la croissance des ventes de tablettes ne progressera que de 2,1% cette année, une diminution par rapport à la croissance de 4,4% en 2014. L'année 2013 avait été une année record, avec une croissance de plus de 50% pour la vente de ces produits.

Les téléphones intelligents à grand écran ("phablettes") et les ordinateurs portables de plus en plus minces prennent d'importantes parts de marché aux tablettes. Microsoft en progression malgré le ralentissement

Le système Android de Google devrait maintenir ses 67% de parts de marché cette année, mais IDC s'attend à une diminution qui devrait atteindre 62,9% d'ici 2019.

En ce qui concerne les parts de l'iPad d'Apple, les analyses prévoient une légère baisse, mais il devrait toujours compter pour le quart des ventes en 2019.

Quant à Microsoft, il devrait voir ses parts passer de 5,1% en 2014 à 14,1% en 2019, prédit IDC. "Microsoft fait beaucoup de belles choses en ce moment et nous croyons que le lancement de Windows 10 plus tard cette année n'aura pas qu'un impact sur ses parts dans le marché des tablettes, mais sur l'industrie toute entière", a soutenu Jean Philippe Bouchard, directeur de la recherche sur les tablettes chez IDC.

"Il y a un intérêt pour une plateforme qui peut offrir un rendement constant sur plusieurs formats et types d'appareils, et nous croyons que Microsoft est bien outillé pour s'accaparer une partie de cette demande", a-t-il ajouté.

P.S. avec AFP