BFM Business

Samsung organise sa riposte face à l'iPhone 6 d'Apple

Selon le cabinet d'études Strategy Analytics, outre la concurrence intense d'Apple dans le haut de gamme, Samsung est confronté, en milieu de gamme à la poussée des fabricants chinois (Lenovo, Huawei, Xiaomi, Meizu) aux modèles perfectionnés, mais moins chers.

Selon le cabinet d'études Strategy Analytics, outre la concurrence intense d'Apple dans le haut de gamme, Samsung est confronté, en milieu de gamme à la poussée des fabricants chinois (Lenovo, Huawei, Xiaomi, Meizu) aux modèles perfectionnés, mais moins chers. - AFP Lluis Gene

Samsung mise gros sur son futur smartphone haut de gamme, présenté mondialement le 1er mars. Dopé par le succès spectaculaire de l'iPhone 6, Apple lui conteste le leadership sur ce segment de marché bien rentable.

Samsung n'a jamais été autant sous la pression d'Apple sur le créneau des smartphones qu'en ce début d'année 2015. Fort des ventes record de l'iPhone 6, le constructeur californien menace de le déloger de la première place mondiale sur le marché des smartphones.

Pour bénéficier du retentissement du plus grand salon mondial de la téléphonie mobile, qui ouvre ses portes à Barcelone le 2 mars prochain, l'industriel coréen a choisi de présenter la veille son dernier-né. Les cartons d’invitation "Samsung Galaxy Unpacked 2015", sont ornés du profil de la silhouette d’un appareil à la ligne métallique courbée tout en posant la question "What’s Next" ("Et l'étape d'après ?").

Lors de cet événement, on s'attend à ce que l'industriel coréen présente plusieurs modèles de smartphones dont le probable successeur du Galaxy S5, censé incarner la réplique à l'iPhone 6. Plusieurs fuites (organisées ou pas) ont alimenté la chronique. Elles permettent d'esquisser un portrait-robot du futur modèle haut de gamme de Samsung. Il serait doté d'un capteur photo très haute définition, de 20 millions de pixels et d'un processeur développé par le Coréen.

Apple a fait mal à Samsung en Chine

La silhouette à la ligne incurvée dessinée sur le carton d'invitation à l'événement du 1er mars, suggère la présentation d'un modèle à écran recourbé sur le côté, à l'instar d'un premier modèle présenté en septembre 2014, le Galaxy Note Edge.

Samsung mise gros sur ce lancement de nouveaux modèles haut de gamme, destinés à enrayer l'érosion de ses parts de marché. Apple serait au coude à coude avec l'industriel coréen, selon plusieurs cabinets d'analyse de marché. Strategy Analytics les crédite d'une part de marché égale, de 19,6%. IDC octroie encore une courte avance à Samsung, avec 20,01% contre 19,85% pour la marque à la pomme.

Après avoir rencontré un accueil mitigé avec l'iPhone 5 (retiré du marché un an après son lancement) et 5C, Apple a connu un succès commercial spectaculaire avec l'iPhone 6 et 6 Plus. Ce dernier lui a ouvert le marché des "phablettes", les smartphones aux écrans presque aussi larges que des tablettes, très prisés en Asie.

Les ventes mondiales d'iPhone se sont envolées de 90% sur un an à 74,5 millions d'unités, avec une explosion de la demande en Chine. Grâce à l’opérateur China Telecom et à ses 750 millions d’abonnés, l’iPhone est désormais plus vendu en Chine qu’aux Etats-Unis.

"Une poursuite du succès d'Apple, combinée avec les difficultés auxquelles est confronté Samsung, pourrait permettre à Apple de dépasser Samsung durant l'année 2015", prédit IDC. Ce serait un sacré retour de balancier. Samsung, parti avec retard sur le créneau des smartphones dont l'iPhone avait été le pionnier, avait détrôné Apple comme numéro un mondial au troisième trimestre 2011.

Frédéric Bergé