BFM Business

Saint-Etienne, ville test pour le très haut débit mobile

Les trois opérateurs historiques vont déployer leur réseau 4G en même temps à Saint-Etienne.

Les trois opérateurs historiques vont déployer leur réseau 4G en même temps à Saint-Etienne. - -

C'est une première: Orange, SFR et Bouygues Telecom vont déployer leur réseau 4G en même temps et au même endroit, à Saint-Etienne. Un bon moyen pour identifier les problèmes en situation réelle.

C'est le cheval de bataille des opérateurs télécoms en ce moment: la 4G, le réseau qui doit permettre à nos téléphones de se connecter à l'Internet mobile à grande vitesse. Alors que les premières expérimentations ont lieu à Marseille et à Lyon, cette fois, et c'est une première, les trois opérateurs Orange, SFR et Bouygues Telecom, se sont mis d'accord pour déployer le très haut débit mobile en même temps dans une même ville. Ce sera à Saint-Etienne. Et l’enjeu est important...

Depuis des années, les opérateurs nous chantent les louanges de la 4G et ses débits Internet multipliés par 10. En oubliant parfois de mentionner un effet secondaire potentiellement très ennuyeux: certaines fréquences 4G interfèrent avec celles de la télévision numérique.

Des filtres antibrouillage aux frais des opérateurs

Le risque, c'est bien un brouillage potentiel de la TNT chez les particuliers. L'intérêt de cette expérimentation simultanée des trois opérateurs à Saint-Etienne est donc de pouvoir tester le problème "grandeur nature".

Cette question du brouillage pourrait s'avérer très gênante. Selon un rapport récemment publié dans la presse, suite à un premier test réalisé à Laval, "le nombre de perturbations est plus important que prévu" et "tout le territoire national est potentiellement concerné".

Certes, une solution technique existe pour éviter ce problème. Il faut alors installer des filtres chez les particuliers. Mais on imagine l'impact économique que pourrait représenter cette opération, qui se ferait à la charge des opérateurs. Selon les estimations qui circulent, l'installation reviendrait à plusieurs dizaines d'euros par foyer.

Anthony Morel