BFM Business

Retrouvé aux ordures, l'un des premiers Apple se vend 200.000 dollars

Les premiers exemplaires de l'ordinateur mythique Apple 1 peuvent avoir une fortune.

Les premiers exemplaires de l'ordinateur mythique Apple 1 peuvent avoir une fortune. - Justin Sullivan Getty Images North America AFP

Un site californien de recyclage a découvert dans un conteneur l'un des 200 premiers ordinateurs conçus par Steve Jobs. Il cherche toujours sa propriétaire pour lui rendre la moitié du pactole.

Quand le recyclage de vos matériels électroniques peut faire la fortune d'autrui... En l'occurrence, un centre de recyclage de la Silicon Valley a trouvé un des premiers Apple 1 qu'une femme avait déposé dans un carton après avoir fait le tri, à la suite du décès de son mari, dans les vieilleries entassées chez eux. Et quelques jours après avoir réceptionné ce carton anodin d'apparence, le centre de recyclage a découvert à l'intérieur cette précieuse antiquité.

"Nous n'en avons pas cru nos yeux. Nous pensions qu'il s'agissait d'un faux" a déclaré à la chaîne de télévision locale KNTV-TV, le responsable du site, Victor Gichun, rapporte CBCNews. Ce modèle fait partie des 200 premiers micro-ordinateurs assemblés et conçus en 1976 par Steve Jobs, Steve Wozniak, aidés de Ron Wayne.

L'heureuse propriétaire de l'Apple 1 a droit à 100.000 dollars

Fort de sa précieuse découverte, le centre a décidé de le vendre. Et un collectionneur a acquis cet Apple 1 pas vraiment design pour la modique somme de... 200.000 dollars. Mais la charte de l'entreprise de recyclage prévoit que la moitié du produit de la vente doit revenir au propriétaire du matériel vendu qui, pour le moment, n'a pas été identifiée.

La quête de l'heureuse propriétaire d'un des premiers micro-ordinateurs les plus célèbres au monde, risque d'être ardue. Elle n'avait pas souhaité laissé ses coordonnées. Pour seule identification, les responsables du site de recyclage californien se souviennent d'elle et de son véhicule, un SUV.

La perspective de toucher 100.000 dollars et la médiatisation de cette incroyable histoire devrait permettre à cette veuve de récupérer cette part d'héritage que son mari lui avait (trop discrètement) laissé.

Frédéric Bergé