BFM Business

Réalité virtuelle: pour contrer Google, Apple fait appel à Mattel

Ce casque de réalité virtuelle signé Mattel est en vente dans les magasins en ligne d'Apple.

Ce casque de réalité virtuelle signé Mattel est en vente dans les magasins en ligne d'Apple. - Capture YouTube

Apple se lance dans la réalité virtuelle. Cette incursion dans un territoire où Google le devance débute par un partenariat avec le créateur des lunettes en relief, version année 60. Compatible avec l'Iphone, les View Master relookées sont vendues en ligne par la marque à la pomme.

La réalité virtuelle sera-t-elle la prochaine révolution technologique depuis les smartphones? On l’ignore pour l’instant, mais tous les fabricants de produits high-tech s’y préparent. Après Facebook, Samsung et Google, Apple s’active enfin sur ce marché qui, comme l’a indiqué Tim Cook récemment, n’est en rien "une niche".

Le groupe a déployé les grands moyens pour s’octroyer une place dans cet écosystème. Après avoir recruté les meilleurs talents du secteur et acheté des entreprises à la pointe de cette technologie, il avance un nouveau pion en s’associant à un fabricant de jouets. Mais pas n’importe lequel. L'élu s'appelle Mattel, connu dans le monde entier grâce à Barbie, les Hot Wheels, Fisher Price, mais aussi avec les View Master, ces lunettes en relief lancées dans les années 60.

Depuis ce week-end, et très discrètement, Apple vend pour 30 dollars dans ses stores en ligne le View Master Starter Pack. Son "look" en plastique rouge ne trompera personne, c’est un jouet. Rien à voir avec l'Oculus Rift de Facebook. Mais, il a l’avantage de pouvoir être compatible avec l’iPhone pour pas cher. 

Ce partenariat est stratégique. Avec le View Master, Apple compte amorcer le téléchargement d’applications VR en attendant un modèle technologiquement plus pointues et avec un design plus compatible avec la clientèle de l’iPhone.

CardBoard, le gadget qui a fait un carton

Pour le géant de Cupertino, c’est une réponse au dynamisme de Google qui a amorcé le terrain très humblement avec le CardBoard, un modèle en carton à une dizaine d’euros qui à la surprise générale a fait un carton. Google en a vendu 5 millions qui ont conduit aux téléchargements de 25 millions d’applis compatibles, notamment grâce à YouTube qui depuis novembre prend en charge la réalité virtuelle.

Mattel n’en est pas à sa première union avec un groupe de high-tech. Il y a exactement un an, Google s’alliait au père de Barbie pour mettre au point le View Master Sizzle, une version compatible avec les applis CardBoard.

Le prochain keynote d’Apple sera donc décisif: Apple réaffirmera-t-il son rôle d’innovateur ou sera-t-il un challenger? C’est tout l’enjeu de la réalité virtuelle qui sera, selon les espoirs des compagnies de high-tech, une révolution aussi importante que celle du smartphone. À l’heure où même Apple s’attend à un recul des ventes d’iPhone, c’est un enjeu crucial sur lequel Google, Facebook et Samsung ont pris de l’avance, même si pour l’heure, rien n’est joué pour personne.

https://twitter.com/PascalSamama Pascal Samama Journaliste BFM Éco