BFM Business

Une unité secrète pourrait réconcilier Apple avec l’innovation

Apple ne peut être absent de la réalité virtuelle, un secteur où Facebook, Microsoft, Sony, Google ou Samsung ont déjà posé leur pion. La Bourse, mais aussi les clients, ne le lui pardonneraient pas.

Apple ne peut être absent de la réalité virtuelle, un secteur où Facebook, Microsoft, Sony, Google ou Samsung ont déjà posé leur pion. La Bourse, mais aussi les clients, ne le lui pardonneraient pas. - Andrew Burton - Getty Images North America/AFP

En signalant que la réalité virtuelle n’était pas une niche, Tim Cook en a beaucoup dit sur l’avenir d’Apple. En marge des rachats, le groupe aurait déjà créé une équipe de 100 personnes pour se lancer dans un créneau qu’aujourd’hui il trouve porteur.

Tim Cook accélère la cadence pour devenir l’un des principaux acteurs de la réalité virtuelle. Selon le Financial Times, le groupe ne se contente pas de déposer des brevets et de racheter des start-up. Il aurait mis en place une unité de travail qui compterait déjà une centaine d’experts. Leur but: lancer au plus vite un casque de réalité virtuelle compatible avec l’iPhone.

Cette équipe travaille sous la direction d’une récente recrue, Doug Bowman, un chercheur spécialisé dans les interactions "humain/machine", les environnements immersifs et la 3D.

Cette stratégie est un non-choix. Apple ne peut être absent d’un secteur où Facebook, Microsoft, Sony, Google ou Samsung ont déjà posé leur pion. La Bourse, mais aussi les clients, ne le lui pardonneraient pas. Mais surtout, Apple ne peut s’absoudre de participer à une aventure que beaucoup d’experts pensent déjà être la prochaine révolution technologique après l’ordinateur et les appareils tactiles, deux secteurs qui en devenant matures ont perdu de leur attractivité auprès des consommateurs.

Apple investit dans une quatrième start-up de la VR

En parallèle de ces indiscrétions contrôlées révélées par le FT, une autre nouvelle confirme l’intérêt grandissant d’Apple pour la réalité virtuelle. La firme de Cupertino vient de racheter FlyBy Media, une startup qui a mis au point une technologie de cartographie compatible avec… l’iPhone.

Le groupe ne dit mot de cette opération, la quatrième en quelques mois dans cette activité. Elle préfère entonner son refrain préféré dans ces situations: "Nous rachetons en permanence beaucoup de petites entreprises et nous ne commentons pas ces rachats."

Certes, FlyBy Media n’est pas un Gafa. Mais, grâce à sa technologie de cartographie 3D qui pourrait être au cœur de la voiture autonome, elle peut permettre au premier groupe mondial de faire rêver le public. En attendant, Tesla et Facebook remplissent ce rôle avec succès.

https://twitter.com/PascalSamama Pascal Samama Journaliste BFM Éco