BFM Business

Rakuten poursuit ses emplettes dans le livre numérique

Iroshi Mikitan, patron de Rakuten, possède déjà Kobo, gérante de librairies numériques et conceptrice de plusieurs liseuses spécifiques.

Iroshi Mikitan, patron de Rakuten, possède déjà Kobo, gérante de librairies numériques et conceptrice de plusieurs liseuses spécifiques. - Yoshikazu Tsuno - AFP

Déjà propriétaire de Kobo, le groupe japonais poursuit ses investissements dans le contenu. Il vient d’investir plus de 400 millions d’euros pour le rachat de l’américain OverDrive, un service de prêts de livres.

Les industriels asiatiques n’arrêtent plus les investissements dans les startups européenne et américaine. Après le rachat de Lyft, une société de VTC il y a quelques semaines, Rakuten a annoncé, ce jeudi 19 mars, l'acquisition pour 410 millions de dollars de la société américaine OverDrive. Cette dernière propose en prêt, via les bibliothèques, une vaste collection de livres audio et numériques.

Ce n’est pas le premier pas du groupe dans le livre. Rakuten a déjà racheté il y a quelques années la société canadienne Kobo, gérante de librairies numériques et conceptrice de plusieurs liseuses spécifiques.

"Les particuliers vont généralement chercher des livres dans les librairies et bibliothèques ayant pignon sur rue, mais ce modèle est en train de changer" au profit du circuit numérique, a expliqué la direction de Rakuten lors d'une conférence de presse à Tokyo.

Un service pour les écoles, les lycées et les universités

Si Kobo permet d'acheter en ligne des ouvrages 24 sur 24, 7 jours sur 7, OverDrive permet d'en louer de la même façon, à travers les bibliothèques municipales, celles des établissements scolaires et universitaires ou encore des entreprises. OverDrive gère les plate-formes de contenus et les transactions, ainsi que les relations avec les éditeurs.

Aux Etats-Unis, où est basé OverDrive, "moins de la moitié des détenteurs de cartes de bibliothèques savent qu'ils peuvent aussi y trouver des versions audio et numériques des oeuvres proposées", insiste Rakuten. "Avec une plus grande connaissance de ces possibilités et une extension de l'offre, le potentiel de croissance de cette activité est très important", a poursuivi le groupe japonais qui ne se contente pas de grossir sur son propre marché.

"La présence internationale de Kobo va accélérer celle d'OverDrive", prétend aussi la société fondée et dirigée par l'ex-banquier Hiroshi Mikitani. Rakuten a par ailleurs déjà mis la main sur plusieurs sites marchands étrangers (dont PriceMinister en France), ainsi que sur un site de vidéos, Wuaki.tv, ou la plateforme de communication multimédia Viber, concurrente de Line et Whatsapp.

PS. avec AFP