BFM Business

Que reste-t-il de Nokia après la vente de ses téléphones?

Nokia ne frabriquera plus de téléphones, et se concentrera désormais sur les infrastructures.

Nokia ne frabriquera plus de téléphones, et se concentrera désormais sur les infrastructures. - -

Microsoft a annoncé, ce mardi 3 septembre, le rachat de l'activité téléphone de Nokia. Après cette cession, le groupe finlandais va subsister, mais sous une nouvelle forme.

Microsoft a désormais officialisé le rachat de l'activité de téléphonie de Nokia, en mettant 5,5 milliards d'euros pour reprendre son activité téléphones.

Le groupe Nokia va subsister, mais sous une autre forme. Du groupe initial, il reste d'abord une marque. Nokia demeure, en effet, propriétaire de son nom qui ne fait pas partie du package cédé à Microsoft.

Libre à lui de le louer à un fabricant de smartphones, ou pas. Reste aussi des activités annexes, sur lesquelles Nokia va complétement recentrer son activité. D'abord les réseaux : sa co-entreprise Nokia-Siemens Network est un équipementier, comme Alcatel ou Ericsson. Nokia n'abandonne donc pas complétement le monde du mobile, mais il va se concentrer sur l'infrastructure des télécoms.

Services de cartographie

Autre activité : les services de cartographie. Nokia en est un spécialiste depuis le rachat en 2007 de Navteq pour près de 6 milliards d'euros. Regroupées sous la marque HERE, elles devraient, sous peu, équiper les voitures, en concurrençant directement TomTom et Garmin.

C'est donc une nouvelle vie qui commence pour cette entreprise vieille de près de 150 ans. Dans un secteur high-tech toujours en mouvement, les résurrections ne sont pas impossibles. Il suffit de se souvenir d'Apple, que tout le monde jugeait moribond à la fin des années 90. Pour en faire autant, Nokia doit peut-être commencer par trouver son Steve Jobs.

Anthony Morel