BFM Business

Quand Toshiba gonfle ses bénéfices

Hisao Tanaka est sur la sellette.

Hisao Tanaka est sur la sellette. - Toru Yamanaka - AFP

Le conglomérat japonais aurait embelli ses résultats financiers. Un comité d'audit doit rendre ses conclusions.

Les pratiques de Toshiba sont mises au grand jour. Des "malversations organisées" ont permis au conglomérat japonais de gonfler ses bénéfices de 150 milliards de yens (1,16 milliard d'euros) ces cinq dernières années, a révélé un comité d'audit indépendant dont les conclusions doivent être rendues ce lundi, selon des médias. Toshiba a chargé ce comité de faire la lumière sur les nombreuses erreurs découvertes dans les comptes de ces dernières années. L'entreprise a fait savoir qu'elle publierait un résumé de l'enquête vers 21 heures (12H00 GMT).

La direction est accusée d'avoir fait pression sur les comptables pour reporter des pertes et ainsi embellir les résultats financiers, et le PDG actuel, Hisao Tanaka, pourrait être contraint de démissionner. Selon le quotidien économique Nikkei, son départ sera annoncé mardi au cours d'une conférence de presse.

Norio Sasaki sur la sellette

Son prédécesseur et actuel vice-président, Norio Sasaki, est également sur la sellette et devrait lui aussi rendre son mandat. La firme avait chiffré jusqu'à présent ces irrégularités à 55 milliards de yens - qui devront être retranchées de ses bénéfices d'exploitation passés - près de trois fois moins que le chiffre du comité d'audit cité par la NHK.

Et le Nikkei avance que Toshiba pourrait être contraint d'inscrire 70 milliards de yens de pertes supplémentaires. Du fait de cette affaire, Toshiba n'a pas encore publié ses résultats pour l'exercice d'avril 2014 à mars 2015 et ils ne seront probablement pas dévoilés avant fin septembre.

D. L. avec AFP