BFM Business

Quand l'Amazon Echo passe des commandes entendues à la télé

Mieux vaut paramétrer son Amazon avec un code à 4 chiffres.

Mieux vaut paramétrer son Amazon avec un code à 4 chiffres. - Amazon

L'Amazon Echo, cet assistant vocal qui connaît un succès phénoménal aux États-Unis, est au cœur d'une rocambolesque histoire de commandes non désirées. Des commandes prononcées à la télé, que l'intelligence artificielle a prises pour argent comptant.

L'Amazon Echo est cet assistant vocal qui permet de passer des commandes sur le fameux site de e-commerce. Un petit appareil qu'on place chez soi et qui, quand on lui parle, est par exemple capable d'ajouter un paquet de céréales à la liste de courses, et de le commander sur le site de sa maison-mère. Mais quand les enfants s'en mêlent, cela devient rocambolesque.

Début janvier au Texas, une fillette de 6 ans se met à discuter avec la machine et lui dit "Alexa (c'est le petit nom de l'appareil, ndlr) est-ce que je pourrais avoir une maison de poupées et une boîte de cookies?". Et évidemment, deux jours plus tard, les parents reçoivent devant leur porte une énorme maison de poupées et la fameuse boîte de cookies. Et leur compte en banque est débité d'environ 250 euros.

Un succès populaire qui prend tout le monde de court

L'histoire pourrait simplement être amusante, mais elle ne s'arrête pas là. Les médias américains s'emparent de l'anecdote, et la diffusent largement. Notamment les télévisions locales. Lorsque les présentateurs la racontent, ils répètent à voix haute la phrase prononcée par la fillette: "Alexa, commande-moi une maison de poupées". Problème: chez les téléspectateurs qui en sont équipés, l'appareil d'Amazon s'est activé en entendant l'animateur télé prononcer son nom, et s'est mis à son tour à commander des maisons de poupées! Les chaînes racontent ainsi avoir reçu des mails et des appels de téléspectateurs furieux de se retrouver avec des commandes qu'ils n'avaient pas passées.

Ce que révèle cette histoire, outre la nécessité de bien paramétrer son assistant vocal, c'est surtout le succès fulgurant et inattendu d'Alexa. L'appareil, sorti discrètement fin 2014, équipe aujourd'hui 6 millions de foyers américains. Personne n'avait vu venir le phénomène, et peu de gens comprenaient, au moment du lancement, comment il fonctionnait et à quoi il servait.

Son énorme succès populaire a même pris la Silicon Valley par surprise. Aujourd'hui, tous se lancent sur ce secteur. Des géants de la tech comme Google et son "Google Home" annoncé fin 2016, mais aussi des constructeurs automobiles et des fabricants d'électroménager, qui ont tous annoncé au Consumer Electronic Show qui vient de s'achever le lancement de produits "Echo-compatibles", c'est-à-dire capables de communiquer avec l'assistant vocal d'Amazon.

Anthony Morel, édité par N.G.