BFM Business

PSA, Safran et le CEA, champions de France du dépôt de brevets

Le nombre de brevets déposés en France auprès de l'Institut national de la propriété industrielle en 2014 a reculé de 2,1% par rapport à l'année précédente.

Le nombre de brevets déposés en France auprès de l'Institut national de la propriété industrielle en 2014 a reculé de 2,1% par rapport à l'année précédente. - AFP Jean-Pierre Muller

Les dix premiers déposants de brevets à l'INPI, grands industriels français ou organismes de recherche, sont les mêmes qu'en 2013. PSA, Safran et le CEA restent en tête.

Sur fond de stagnation globale des dépôts de brevets en France, le palmarès 2014 de l'Institut national de la propriété industrielle, est inchangé.

Les dix premiers déposants ont été les mêmes, ce qui met "en évidence une concentration toujours forte des dépôts de brevet : les 20 premiers déposants représentent 40% des demandes de brevet publiées", note l'Inpi. Au vu de cette concentration, les start-up et PMI innovantes paraissent en retrait.

Malgré un recul de 23%, à 1.063 dépôts, PSA Peugeot-Citroën reste en tête du classement. Le constructeur automobile fait notamment porter ses efforts sur la réduction des émissions, les services de connectivité et le développement des automatisations vers la cible du véhicule autonome.

Le moteur 3 cylindres essence EB Turbo PureTech bénéficie de 120 brevets et les 100 brevets du moteur diesel BlueHDi font aujourd’hui de la Peugeot 208 1.6l, un véhicule qui affiche seulement 79 g de rejets de CO2 au km.

Safran a accéléré le rythme de ses dépôts avec + 11 %

PSA est suivi par Safran dont la progression annuelle est notable avec 717 dépôts (+11%). En troisième position, on trouve le Commissariat à l'énergie atomique (643 dépôts, +3%), grâce notamment à l'accent mis sur les énergies alternatives (solaire) et les batteries.

Viennent ensuite Renault (529 dépôts), Valeo (473 dépôts), L'Oréal (415 dépôts), le CNRS (409 dépôts), Airbus (369 dépôts), l'industriel allemande Robert Bosch GMBH (327 dépôts) et Thales (302 dépôts).

Le nombre de brevets déposés en France auprès de l'Institut national de la propriété industrielle en 2014 a, cependant, reculé de 2,1% par rapport à l'année précédente.

Au total, quelque 16.533 demandes de brevets ont été déposés, dont 12.565 par des entreprises françaises. Les demandes d'enregistrement de marque ont eux légèrement augmenté (+1,7% à 87.450) quand les dépôts de dessins et modèles ont reflué de 4% (63.249 dépôts contre 66.090 dépôts en 2014).