BFM Business

Pour Cisco, cette licorne vaut bien 3,7 milliards de dollars

Cette opération est la plus importante pour Cisco depuis 2013. Elle devrait être bouclée en avril prochain.

Cette opération est la plus importante pour Cisco depuis 2013. Elle devrait être bouclée en avril prochain. - Justin Sullivan - Getty Images North America/AFP

AppDynamics, la licorne américaine valorisée à 1,9 milliard, devait entrer en bourse cette semaine. Cisco a décidé de l’acquérir pour 3,7 milliards de dollars et estime qu'une partie de son propre avenir repose sur cet investissement.

C’est du jamais vu dans la Silicon Valley. AppDynamics, une licorne californienne valorisée à 1,9 milliard de dollars (1,76 milliard d'euros) qui devait entrer en bourse cette semaine, a accepté in extremis l’offre mirobolante de Cisco. Le géant américain des télécoms a décidé de lâcher 3,7 milliards de dollars (3,44 milliards d'euros) pour en faire l’acquisition.

Cette opération qui est la plus importante pour Cisco depuis 2013, se fera en numéraire et en actions et devrait être bouclée en avril prochain. Pour Ravi Mhatre, représentant du fonds LightSpeed Venture Partners au conseil d'administration d'AppDynamics, "Cisco a présenté une offre qu'il était difficile de refuser".

Créée en 2008 par Jyoti Bansal et dirigée par David Wadhwani, cette entreprise basée à San Francisco a créé une plateforme pour évaluer les performances des applications mobiles et détecter les anomalies qui pourraient affecter leur efficacité. Elle a déjà séduit 2.000 entreprises qui en ont fait la pierre angulaire de leur stratégie mobile. Parmi elles, Manpower, Nike, le Nasdaq, Expedia et même Bouygues Telecom.

"Un élément positif à long terme"

Cisco était l’un d’eux et espère que cette acquisition lui "apportera des revenus récurrents prévisibles". C’est ce que cherche le groupe de télécoms qui assiste à un ralentissement de ses activités historiques qui reposent sur la fourniture de routeurs et de commutateurs pour les réseaux télécoms. Face à cette situation, il s’est progressivement recentré vers des secteurs plus porteurs, comme le "cloud", les objets connectés ou la sécurité. 

Selon des propos de Rob Salvagno, vice-président du développement de Cisco, rapportés par Reuters, "cette acquisition s'inscrit dans la stratégie à long terme de l'équipementier de migrer vers le logiciel". Cette vision est partagée par les analystes de RBC Capital Market dans une note repérée par l’AFP: "La valeur de la transaction apparaît élevée (...), mais nous considérons le fait d'avoir davantage de revenus liés aux logiciels comme un élément positif à long terme".

Pour l’instant, AppDynamics reste déficitaire. Dans le projet transmis à la SEC en décembre pour son introduction en bourse qui devait avoir lieu cette semaine, elle affichait un chiffre d'affaires en croissance de 84% à 150,6 millions de dollars sur l'exercice clos fin janvier 2016, et de 54% à 158,4 millions sur les neuf premiers mois de l'exercice en cours. 

Pascal Samama