BFM Business

Pellerin: les promesses de Numericable doivent être "traduites très concrètement"

Fleur Pellerin estime qu'il "n'y a pas de chiffre magique" sur le nombre d'opérateurs mobiles en France.

Fleur Pellerin estime qu'il "n'y a pas de chiffre magique" sur le nombre d'opérateurs mobiles en France. - Crédits photo : nom de l'auteur / SOURCE

La ministre de l'Economie numérique a prévenu, ce vendredi 14 mars, que Numericable, désormais seule en lice pour racheter SFR, doit tenir ses engagements. Elle a assuré, sur RTL, que le gouvernement n'a pas pris position.

Numericable a obtenu la préférence de Vivendi pour racheter sa filiale SFR. Le cablo-opérateur a été préféré à Bouygues, ce vendredi 14 mars.

Pour la ministre de l'Economie numérique Fleur Pellerin, interviewée sur RTL"c'est une nouvelle".

"Maintenant ce qui nous préoccupe c'est de voir un certain nombre d'engagements qui avaient été pris par Altice-Numéricable soient traduits très concrètement et très opérationnellement, en matière de préservation/créations d'emplois, en matière d'investissement dans les réseaux à très Haut débit… nous souhaitons que cette promesse soit désormais tenue", a-t-elle développé.

"Le gouvernement n'a pas à prendre position"

Alors qu'Arnaud Montebourg n'a jamais caché sa préférence pour l'offre rivale de Bouygues, Fleur Pellerin a assuré que "le gouvernement n'a pas à prendre position pour l'un ou pour l'autre, ce qui n'a pas été le cas".

"Je pense maintenant qu'il faut que le marché s'organise avec cette nouvelle configuration si elle est validée et je pense qu'il n'y a pas de chiffre magique. Le marché peut être dynamique à 3, 4 opérateurs, il faut qu'ils puissent maintenir un niveau important d'investissement", a-t-elle poursuivi.

J.M.