BFM Business

Orange pourrait vendre Dailymotion au japonais Softbank

Dailymotion fait actuellement l'objet de plusieurs rumeurs de rachats.

Dailymotion fait actuellement l'objet de plusieurs rumeurs de rachats. - Lionel Bonaventure - AFP

L'opérateur téléphonique aurait suggéré au japonais Softbank de racheter son site de partage de vidéos, rapporte Challenges ce lundi 1er décembre. Orange cherche actuellement un partenaire pour développer Dailymotion, notamment en Asie.

Les spéculations sur l'avenir de Dailymotion, filiale à 100% d'Orange, vont décidément bon train.

Nouvel épisode ce lundi 1er décembre: l'opérateur téléphonique français aurait proposé au japonais Softbank de racheter le site de partage de vidéos, selon Challenges.fr qui cite une source proche du dossier.

Stéphane Richard, le PDG d'Orange, aurait proposé cette opération à Masayoshi Son, le patron de Softbank, poursuit le site du magazine économique.

Des précédents contacts 

En septembre, Softbank avait montré des signes d'intérêt pour les studios américains Dreamworks, notamment connus pour le film d'animation Shrek, selon plusieurs médias américains. Softbank cherchait alors à acquérir des entreprises créant du contenu multimédia, expliquait alors le Wall Street Journal.

Le rachat de Dailymotion serait cohérent avec une telle stratégie. Interrogé, Orange n'a pas souhaité commenté cette information qui marque une péripétie de plus dans le dossier Dailymotion.

Le 26 novembre dernier, Orange avait déjà indiqué avoir rencontré des responsables du conglomérat Hutchison, propriété du milliardaire hongkongais Li Ka-shing, l'homme le plus riche d'Asie.

Un porte-parole du groupe avait alors indiqué qu'il s'agissait "d'une simple prise de contact", Orange n'étant pas encore "fixé sur la direction stratégique" à mener pour Dailymotion. 

L'opérateur téléphonique cherche actuellement un partenaire pour sa filiale de site de vidéo, en vue de favoriser son expansion internationale, notamment en Asie. Auparavant des discussions avec Canal+, mais aussi avec l'éditeur de logiciels américain Microsoft avaient échoué.

L'intervention d'Arnaud Montebourg

L’an passé, le dossier Dailymotion avait fait l’objet d’une intervention de l’Etat, alors que le géant américain Yahoo! souhaitait acquérir 75% du site français. Arnaud Montebourg s’était alors emparé du sujet, ne souhaitant pas que "l’une des meilleurs startups françaises" passe sous pavillon étranger. Il avait, une fois n’est pas coutume, rassemblé l’ensemble de la classe politique derrière lui. Sous la pression, Yahoo! avait alors abandonné son projet d’acquisition.

De son côté, l’actuelle secrétaire d'Etat au numérique Axelle Lemaire a déclaré mi-novembre sur BFM Business qu'elle n'était pas opposée sur le principe à l'entrée d'un investisseur étranger au capital du site de vidéos.

J.M.