BFM Business

Numericable réitère son intérêt pour racheter SFR

Le roi du câble vient d'introduire en bourse successivement Numericable puis Altice (qui détient 40% de Numericable)

Le roi du câble vient d'introduire en bourse successivement Numericable puis Altice (qui détient 40% de Numericable) - -

Patrick Drahi, premier actionnaire du câblo-opérateur, détaille dans une interview à l'agence Bloomberg accordée le 5 février, son projet pour la filiale de Vivendi.

Patrick Drahi sort de l'ombre. Le principal actionnaire de Numericable, qui jusqu'à présent cultivait la discrétion et fuyait les journalistes, a donné ces derniers jours plusieurs conférences de presse, à Amsterdam puis à Jaffa. Mercredi 5 février, il a aussi donné une interview télévisée à Tel Aviv à l'agence Bloomberg.

Dans cette rare interview, il détaille pour la première fois son projet de rachat de SFR.

"Je peux être patient"

"Si nous faisons un deal, nous mettrons des fonds propres, et nous y sommes prêts. [...] J'espère finaliser quand l'offre rencontrera la demande. Ils sont toujours en train de réorganiser leur société. Nous avons fini de réorganiser Numericable. Et le projet a beaucoup de sens. Mais bien sûr, nous avons besoin d'être deux. Si nous le faisons rapidement, c'est bien. Mais si ce n'est pas rapide, c'est bien aussi".

Le fondateur de Numericable ajoute: "si nous ne pouvons pas faire de deal maintenant, nous le ferons plus tard. De toutes façons, je crois à la concentration du marché, et nous sommes un acteur clé du marché. Je peux être patient, ce n'est pas un problème..."

Après avoir donné tous ces détails, le roi du câble assure quand même: "je n'ai jamais dit que je préparais une offre...".

De son côté, le PDG de SFR Jean-Yves Charlier répète n'avoir besoin de personne pour se développer: "nous n’avons qu’un plan, et un seul: le spin off de SFR. Nous n’avons pas d’autre plan", a-t-il assuré à la presse lundi 3 février.

Jamal Henni