BFM Business

Netflix ferme ses bureaux français

Netflix n'aura fait qu'un petit tour en France

Netflix n'aura fait qu'un petit tour en France - Justin Sullivan - Getty Images - AFP

urSelon l'Express, le groupe américain a décidé de fermer ses locaux parisiens, deux ans après leur ouverture. Les équipes tricolores rejoignent ainsi le siège européen aux Pays-Bas, où la réglementation est moins contraignante.

Netflix n'aura pas fait de vieux os dans l'Hexagone. Le groupe américain a fermé ses locaux parisiens, deux ans seulement après leur ouverture, affirme l'Express. La décision a été prise cet été, indique la société au magazine.

Évidemment, le service de VOD reste disponible en France. La décision concerne avant tout la dizaine de salariés du siège français, situé rue de l'Université à Paris, qui vont être transférés aux Pays-Bas (le siège européen du groupe).

Obligations parafiscales

On pourrait de prime abord penser que Netflix se réfugie dans un pays où l'herbe est plus verte fiscalement. Toutefois, l'Express indique que le groupe n'a payé "que" 600.000 euros au fisc en France l'an dernier.

L'hebdomadaire évoque davantage des raisons "parafiscales". Le gouvernement français avait, en effet, exigé que Netflix réponde à certaines obligations posées par le décret dit SMAD, qui impose aux services de VOD de participer à la création des productions audiovisuelles tricolores et européennes, en versant une partie de leurs revenus.

Netflix était arrivé dans l'Hexagone avec de grandes ambitions: conquérir un tiers des foyers français d'ici cinq à dix ans. Néanmoins ses débuts avaient été assez timides. Si le groupe ne communique pas son nombre d'abonnés en France, le cabinet Future Source Consulting l'évaluait à 750.000, il y a un an.

J.M.