BFM Business

Motorola et Amazon s’allient pour concurrencer Apple et Google

Grâce à Alexa, le service d'Amazon, le Moto Z de Motorola va trouver sa voix

Grâce à Alexa, le service d'Amazon, le Moto Z de Motorola va trouver sa voix - Paul Zimmerman - Getty Images North America/AFP

Motorola a trouvé sa voix avec Alexa, le service d'Amazon qui sera intégré dans le Moto Z. Le fabricant devrait l'intégrer par la suite dans les autres modèles de sa gamme.

Les nouveautés et les innovations sont rares cette année sur le salon mondial de la téléphonie qui se tient à Barcelone. Une chance pour les marques emblématiques d’hier. Après BlackBerry et Nokia, c’est au tour de Motorola de remonter sur scène. L’entreprise américaine qui appartient depuis 2014 à Lenovo n’a pas annoncé le retour du Startac, le téléphone à clapet des années 2000. Elle a en revanche dévoilé l’intégration d’Alexa, la technologie de reconnaissance vocale d’Amazon dans ses prochains smartphones. Motorola précise qu'il intégrera Alexa dans "la plupart" de ses modèles mais pour l’instant, le service vocal ne sera compatible que sur le Moto Z. Pour donner de la voix à ses smartphones, Motorola a préféré cette solution à Google Assistant.

Pour Motorola, c’est un moyen de revenir en piste après avoir été effacé du marché par Apple et Samsung. "Il suffira de parler pour allumer son smartphone, plus besoin d’appuyer sur un bouton ou de toucher l’écran pour le déverrouiller", a indiqué Dan Dery, vice-président de Motorola lors d’une conférence de presse sur le MWC, qui sans évoquer Apple pointe l’iPhone et la technologie Siri.

Huawei et Lenovo, alliés d'Amazon

Motorola n’est pas la première entreprise de téléphonie à conclure un accord pour l’intégration d’Alexa. Avant lui, Huawei a signé avec Amazon, mais pour un seul appareil, le Mate 9.

Cette stratégie va-t-elle relancer la marque qui n’apparaît même plus dans les classements des smartphones les plus vendus dans le monde? C’est l’ambition de Lenovo. La marque presque centenaire Motorola avait été rachetée par Google en 2011 pour 12,5 milliards de dollars. Le groupe californien ne l'avait gardée que 3 ans avant de la céder à Lenovo en 2014 pour 2,91 milliards de dollars.

https://twitter.com/PascalSamama Pascal Samama Journaliste BFM Éco