BFM Business

Michael Dell pourrait être exclu de Dell

Michael Dell au cours d'une présentation en janvier 2007.

Michael Dell au cours d'une présentation en janvier 2007. - -

Le PDG fondateur du fabricant d’ordinateurs a fait une offre pour sortir Dell de la cote. Mais le fonds Blackstone envisagerait une contre-offre plus intéressante, et un remplacement du patron actuel.

Nouveau rebondissement dans le feuilleton du rachat de Dell. Le mois dernier, Michael Dell a annoncé qu'il voulait racheter le groupe qu'il a fondé. Mais selon le Wall Street Journal ce 21 mars, il pourrait faire face à une contre-offre, celle du fonds d'investissement Blackstone.

Michael Dell pourrait d’ailleurs y laisser sa place. Car si Blackstone réfléchit à faire une offre sur Dell, il pense aussi sérieusement à remplacer son patron.

Le fonds aurait déjà approché un autre Michael, Michael Capellas, un vétéran du secteur. Comble de l'ironie, il a été un temps président d'HP, le frère ennemi de Dell. Un autre nom qui circule est celui de Mark Hurd, actuel président d'Oracle. Et lui aussi ancien patron d'HP.

L'offre de Michael Dell ne plaît pas aux actionnaires

Un coup dur pour Michael Dell, quelques semaines après son annonce fracassante. Le mois dernier, il s'était allié au fonds Silverlake Partners pour reprendre - et sortir de la cote - le groupe qu'il a créé dans sa chambre d'étudiant il y a près de trente ans.

L’opération, évaluée à plus de 24 milliards de dollars, aurait été une manière de créer un électrochoc pour ce groupe, qui a vu au fil des années ses ventes de PC s'effriter et qui a perdu depuis longtemps sa couronne de numéro un du secteur.

Mais l’offre ne plaît pas du tout aux actionnaires, qui l'estiment beaucoup trop faible... Ils devraient donc être très attentifs aux propositions de Blackstone.

Anthony Morel