BFM Business

Martin Bouygues planche sur sa succession

Martin Bouygues pourrait passer le relais en 2018.

Martin Bouygues pourrait passer le relais en 2018. - Alain Jocard - AFP

Alors que la succession de Martin Bouygues semble se préciser, le PDG du groupe français va faire entrer deux jeunes membres de sa famille au conseil d’administration.

Une chose est sûre, le passage de témoin à la tête du groupe Bouygues n’a jamais été aussi proche. Et l’heure semble venue pour la direction d’entamer les grandes manœuvres.

En effet, selon l'agence Reuters, Martin Bouygues aurait proposé de nommer son fils Edward et son neveu Cyril au conseil d'administration du groupe. Une décision qui semble s'inscrire dans l'optique de la succession du patron du groupe Bouygues, programmée à l'horizon 2018. Martin Bouygues, qui dirige depuis 1989 les rênes de l'entreprise fondée par son père Francis en 1952, tirerait ainsi sa révérence dans deux ans.

Relève transitoire

Dans les faits, selon une source citée par Reuters, Edward (32 ans), qui travaille actuellement au marketing de l'entreprise et Cyril (30 ans), directeur général délégué de la société, sont encore considérés comme étant trop jeunes pour prendre directement la relève de Martin Bouygues.

"Il faut les former et voir ce qu’ils valent. C’est d’un groupe coté que l’on parle", indique de son côté une source interne au Monde. Pour cette raison, Martin Bouygues pourrait provisoirement confier le témoin à un cadre actuel du groupe.

Selon le Journal du Dimanche, deux hauts gradés tiendraient actuellement la corde: Philippe Marien, directeur financier de Bouygues, aux avant-postes des négociations en cours avec Orange, et Olivier Roussat, PDG de Bouygues Telecom.

Toujours selon cette source, Martin Bouygues pourrait garder "une fonction de représentation" au sein du groupe. Ce qui pourrait signifier que les postes de président du conseil d'administration et de directeur général pourraient être séparés.

Y.D. avec agences