BFM Business

Les marchés sans concession pour Apple

Le bénéfice net d'Apple atteint 8,82 milliards de dollars, le marché attendait plus.

Le bénéfice net d'Apple atteint 8,82 milliards de dollars, le marché attendait plus. - -

Apple a publié, mardi 24 juillet, ses résultats pour le troisième trimestre de son exercice décalé. Le groupe a gagné près de 9 milliards de dollars, mais le marché est déçu. Dernière mise à jour le 25 juillet à 17h31

Wall Street est tellement habitué à voir Apple battre des records, que le moindre caillou dans la chaussure est interprété comme le signe d'une apocalypse à venir.

Les résultats trimestriels d’Apple, publiés mardi 24 juillet, dévoilent des performances "décevantes" que beaucoup d’entreprises aimeraient afficher… Une hausse de 20,5% du bénéfice net, à 8,82 milliards de dollars, et de 22,55% du chiffre d’affaires, à 35,02 milliards de dollars, mais les analystes attendaient plus du géant américain. C'est la rançon de la gloire: quand on s'appelle Apple, la moindre déception est sévèrement sanctionnée.

Il est vrai que les ventes d’iPhones, la vache à lait du groupe, marquent une décélération par rapport au début de l’année. Elles ont seulement bondi de 28%, avec 26 millions d’unités vendues, contre une progression de 88% au début de l’année.

Des clients attentistes

A cela, plusieurs éléments d'explication: la morosité des consommateurs européens, le ralentissement sur le marché chinois. Mais aussi l'attentisme des acheteurs, alors qu'un nouvel iPhone est attendu à la rentrée. En attendant les concurrents en profitent pour faire le plein, comme Samsung, dont le Galaxy S3 vient de dépasser les 10 millions d'unités vendues.

Sur le marché des tablettes, les ventes d’iPad ont certes bondi de 84% (à 17 millions d’unités), mais c’est largement inférieur à l'augmentation de 151% annoncé il y a trois mois. Et la suprématie d’Apple pourrait être mise en cause par un autre poids lourd: Google prépare son arrivée sur le marché des tablettes dans les prochains mois avec sa Nexus 7.

Bref, la citadelle Apple est plus que jamais assiégée... Mais de là à ce qu'elle tombe, il y a encore un peu de temps.

Emmanuel Duteil et Anthony Morel