BFM Business

Les disques vinyles poursuivent leur renaissance spectaculaire

Le support historique de la musique enregistrée continue sa renaissance spectaculaire.

Le support historique de la musique enregistrée continue sa renaissance spectaculaire. - iShumi-Flickr-CC

Aux Etats-Unis, les ventes de disques vinyles ont crû de 52% en un an, représentant 30% des supports physiques musicaux. Le streaming continue son ascension.

Le vinyle confirme sa deuxième jeunesse même s'il est loin de compenser l'inexorable déclin du CD musical. Aux Etats-Unis, lors du premier semestre 2015, ce support physique a généré 224 millions de dollars de revenus.

L'augmentation des ventes en valeur atteint 52% sur un an, selon les chiffres diffusés par l'association RIIA (recording industry association of america), qui soutient les intérêts du disque, outre-Atlantique.

Résultat : le vinyle représente près de 30% des ventes des support physiques sur ces 6 mois et près de 45% des ventes de CD musicaux dont le déclin s'accélère avec une chute de 31,5% en un an, passant de 722 millions de dollars à 494 millions sur les six premiers mois de 2015.

Ce regain des ventes de Vinyle ne concerne pas que les Etats-Unis. En France, une usine s'est même lancée dans la fabrication de ces disques à la fin de l'année 2014.

Le streaming atteint un tiers du marché américain

Au total, le créneau des supports physiques ne représente plus que 24% du marché américain de la musique contre 29% un an plus tôt.

Le grand gagnant des statistiques de ventes outre-Atlantique reste le streaming musical. Il a franchi la barre symbolique du milliard de dollars de revenus sur les six premiers mois de l’année 2015, contre 834 millions sur la même période en 2014. A lui seul, le streaming de musique atteint un tiers des revenus en valeur de l'industrie musicale américaine.

Les formules d'abonnement payant à des services de streaming ont augmenté de 25% en un an pour atteindre 478 millions de dollars de chiffre d'affaires. En volume, ces abonnements se sont élevés à 8,1 millions, sachant que ces statistiques n'ont pas pris en compte Apple Music, lancé le 30 juin 2015.

Sur l'autre segment de la musique numérique, le téléchargement a baissé de 4% en valeur, avec un chiffre d’affaires de 1,3 milliard de dollars, ce qui représente 40% du marché total musical aux Etats-Unis, qui a stagné en valeur (-0,5%) sur la période

Le top 10 des ventes d'albums vynil aux Etats-Unis en 2014

Les statistiques annuelles fournies en 2014 par Nielsen Music pour les meilleures ventes d'albums vinyles outre-Atlantique sont les suivantes:

1. Jack White ("Lazaretto") : 86.700 disques vendus

2. Artic Monkeys ("AM") : 58.700

3. Lana Del Rey ("Born to die") : 42.100

4. Beatles ("Abbey Road") : 38.200

5. Bob Marley & The Wailers ("Legend") : 37.800

6. Black Keys ("Turn blue") : 34.200

7. Beatles ("Sgt Pepper's lonely hearts club") : 33.600

8. Lana Del Rey ("Ultraviolence") : 31.800

9. Miles Davis ("Kind of blue") : 31.700

10. Amy Winehouse ("Back to black") : 27.800

Source : Rapport annuel 2014 Etats-Unis, Nielsen Music

Frédéric Bergé