BFM Business

LeWeb 14 succombe à la folie FabLab

 Anne-Cécile Worms, la fondatrice du site Makery, a été chargée de la programmation du FabLab.

Anne-Cécile Worms, la fondatrice du site Makery, a été chargée de la programmation du FabLab. - Amélie Charnay

La conférence célèbre pour la première fois le mouvement des makers avec son propre Pop-up lab. Biohacking, drones, prothèses imprimées en 3D, textiles communicants ou œuvres d’art numériques, les travaux d’une sélection de hackerspaces y sont présentés.

Un FabLab s’ouvre chaque semaine en France et on en compte déjà plus de cinq cent dans le monde. C’est le fameux mouvement des "makers", désignés ainsi par le journaliste high-tech américain Chris Anderson. Des bidouilleurs qui se rassemblent dans des hackerspaces, des lieux ouverts à tous où ils peuvent partager des connaissances et des outils pour concevoir et fabriquer des objets dont les plans restent ensuite la plupart du temps en open source.

Aucune discipline n’est épargnée par ce phénomène et LeWeb 2014 a décidé de lui rendre honneur pour la première fois en mettant sur pied un Pop-up Lab : un Fab Lab éphémère. C’est Anne-Cécile Worms, la fondatrice du site Makery, qui a été chargée de la programmation. " Nous avons été invités à faire une sélection des labs les plus intéressants en rapport avec les cinq thématiques du Web 14 : le wearable, la santé, les drones, les makers et l’art contemporain numérique", explique-t-elle.

Sur le Pop-up lab, on croise Maurin Donneaud, qui travaille sur les textiles intelligents et s’apprête à lancer rue de Reuilly à Paris « Hackerspace textile », une première en France. Le lieu sera ouvert au public au mois de janvier.

A côté de lui, on rencontre Julien Levesque, un artiste qui travaille au sein du collectif We love the net. Il y détourne notamment des objets connectés pour en faire des dispositifs inutiles et ludiques, comme ce PingouinSteppy à destination des enfants. Il fait monter et descendre des pingouins au rythme des données...

>>Lire la suite sur 01Net.com

Amélie Charnay (01net)