BFM Business

Le rachat de Sharp devrait coûter moins cher que prévu à Foxconn

Hon Hai/Foxconn doit réunir un conseil d'administration le 30 mars 2016, censé valider les termes définitifs de son entrée au capital de Sharp à hauteur de 66%.

Hon Hai/Foxconn doit réunir un conseil d'administration le 30 mars 2016, censé valider les termes définitifs de son entrée au capital de Sharp à hauteur de 66%. - Kazuhiro Nogi-AFP

"Foxconn doit valider le 30 mars 2016 le rachat de Sharp pour moins cher que prévu. La décote d'environ 20% par rapport à l'offre initiale de rachat serait justifiée par la situation financière dégradée de l'industriel japonais."

Sharp est sur le point d'être vendu mais pour moins cher que prévu à son acquéreur Hon Hai/Foxconn, le géant taïwanais de la sous-traitance électronique. Le groupe d'électronique japonais s'attend à enregistrer pour l'exercice en cours (clos le 31 mars 2016) des résultats inférieurs à ses projections initiales, a-t-il prévenu, invoquant "une détérioration des conditions de marché en Chine". Le quotidien japonais Yomiuri Shinbun affirmait même que Sharp pourrait accuser en 2015-2016 une perte d'exploitation de plusieurs dizaines de milliards de yens.

"Nous ferons une annonce le moment venu", a ajouté le groupe japonais qui était censé publier ses résultats annuels fin avril-début mai 2016. Sharp s'est trouvé dans une situation financière très délicate, étant laminé par la concurrence féroce des coréens LG et Samsung, que ses technologies de pointe dans les LCD n'ont pas suffi à combattre après la crise financière de 2008-2009.

Sharp reste plus que jamais aux abois

La conséquence directe de la situation financière dégradée de Sharp est de permettre à l'acquéreur Hon Hai/Foxconn de renégocier à la baisse le prix d'acquisition. Celui-ci doit réunir un conseil d'administration le 30 mars 2016, censé valider les termes définitifs de son entrée au capital de Sharp à hauteur de 66%, pour une somme qui était initialement fixée autour de 490 milliards de yens (3,9 milliards d'euros), mais qui pourrait finalement être réduite d'une centaine de milliards (800 millions d'euros), à 390 milliards de yens (3,1 milliards d'euros).

Selon la presse nippone, Sharp tiendra aussi une réunion de ses administrateurs le même jour et une signature du contrat est prévue le 31 mars 2016.

Contre toute attente, Sharp avait choisi, le 25 février 2016, comme sauveur Hon Hai/Foxconn, un changement qui fera date dans l'histoire industrielle japonaise, le Taïwanais devant devenir le premier actionnaire de Sharp. Toutefois, le contrat n'avait pas encore été paraphé en raison de la transmission tardive par Sharp d'éléments financiers qui devaient être vérifiés par Hon Hai.

F.Bergé