BFM Business

Le patron d'Amazon a vu bondir sa fortune de 5 milliards en un jour

Jeff Bezos, le patron d'Amazon est entré hier dans le top 5 des plus grandes fortunes mondiales.

Jeff Bezos, le patron d'Amazon est entré hier dans le top 5 des plus grandes fortunes mondiales. - Richard Brian

Suite à la publication de meilleurs résultats que prévu, l'action d'Amazon s'est envolée de 10%. Tout comme la fortune de Jeff Bezos qui détient encore 18% de la société qu'il a fondé en 1994.

Plus rien n'arrête Jeff Bezos. Alors que son site Amazon enregistre des taux de croissance toujours aussi ébouriffants (+23% de ventes au troisième trimestre 2015), sa fortune personnelle n'en finit plus de croître. Et encore plus vite que celle du chiffre d'affaires de l'entreprise dont il détient toujours 18%. Depuis le début de l'année, Jeff Bezos a ainsi vu son capital faire un bond de 77% à 55 milliards de dollars (49,6 milliards d'euros). Sa fortune a grossi de 22 milliards de dollars en quelques mois. Du jamais vu.

Et sur la seule journée du jeudi 22 octobre, le patron du plus gros site de e-commerce du monde a gagné la bagatelle de 5 milliards de dollars selon Bloomberg. A titre de comparaison, cela représente plus que la fortune de la famille Ricard (3,7 milliards d'euros selon Challenges) ou Peugeot (3,6 milliards).

Désormais le patron d'Amazon est la 5ème fortune du monde et la 3ème des Etats-Unis derrière Bill Gates et Warren Buffet. Il surpasse ainsi les géants de la tech américaine que sont Mark Zuckerberg, Larry Page et et Sergey Brin de Google ou encore Michael Dell.

Le cloud, la vache à lait d'Amazon

Et si Jeff Bezos roule sur l'or c'est évidemment parce que l'action d'Amazon ne cesse de flamber. Alors qu'elle était à moins de 287 dollars en début d'année, elle tutoie désormais les 570 dollars. C'est l'une des plus fortes croissance de la Bourse américaine. Wall Street était d'ailleurs euphorique hier avec Amazon. L'action a pris 10% dans la séance. Ce qui est peu courant pour des entreprises de cette taille.

C'est qu'Amazon a réalisé un exploit: gagner enfin de l'argent. La société qui publiait hier ses résultats du troisième trimestre 2015 a annoncé un bénéfice net de 79 millions de dollars. Cela peut paraître peu mais pour Amazon c'est déjà beaucoup. La compagnie avait perdu 437 millions sur la même période en 2014... Le chiffre d’affaires ressort lui à 25,4 milliards de dollars (+23%). Une bonne santé qui s'explique notamment par l'explosion de l'activité cloud, la vache à lait du groupe. Le chiffre d'affaire d'Amazon Web Service a bondi de 78% en un an à plus de 2 milliards et le résultat d'exploitation a lui été multiplié par 4 à 521 millions de dollars.

Les investisseurs sont particulièrement sensibles au fait qu'Amazon conforte sa place de grand leader mondial du cloud, un marché très rentable (de l'ordre de 25% du chiffre d'affaires) quand le commerce lui rapporte peu voire perd de l'argent. Financer le développement du site e-commerce (et notamment les prix bas) avec le cloud, voilà en gros l'ingénieuse stratégie d'Amazon. Une mécanique parfaitement huilée qui fait la fortune de son patron. 

Frédéric Bianchi