BFM Business

Le numérique dans les entreprises, une priorité du plan d'investissements d'avenir

Jean-Marc Ayrault présente, ce mardi 9 juillet, son programme "Investir en France"

Jean-Marc Ayrault présente, ce mardi 9 juillet, son programme "Investir en France" - -

Le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault présente mardi 9 juillet son programme "Investir pour la France". Doté de 10 à 12 milliards d’euros, le programme permettra d'investir dans des projets qui concerneront l’industrie, la transition énergétique mais aussi le numérique...domaine où la France est en retard.

Jean Marc Ayrault présente, ce mardi 9 juillet, son programme "Investir pour la France" dont le budget est estimé de 10 à 12 milliards d'euros, concernera l’industrie, la transition énergétique et surtout le numérique.

En matière de numérique, les entreprises françaises traînent dans le milieu de peloton européen…Très loin derrière les premiers de la classe scandinaves.

La moitié des TPE-PME françaises ne dispose pas de site internet et un tiers n’a aucune intention d’en créer un! Dans les grandes entreprises, l’utilisation des messageries instantanées et des outils de visioconférence reste encore restreinte.

Sans parler de l’adoption du "cloud computing", très limitée, surtout dans les petites entreprises.

"Tout ça, représente de la productivité en moins, que ce soit pour une entreprise du CAC40 ou pour l’artisan boulanger", désespère un entrepreneur du numérique.

Les Papys boomers en cause

En plus de faciliter les échanges, le numérique offre une sécurité accrue, pour gérer sa comptabilité par exemple, ou encore la possibilité de travailler à plusieurs sur un même document.

"A New-York, tous les dentistes utilisent le cloud pour gérer leur rendez-vous", souligne ce même expert.

Il explique ce retard par la démographie des entrepreneurs français, beaucoup de "papy boomers" pas forcément à la cause du numérique, loin s’en faut.

Le comble : c’est une entreprise américaine qui veut se charger d’évangéliser les PME françaises...Google s’est récemment donné pour mission de convaincre 100.000 entreprises françaises de s’ouvrir au bonheur d’internet.

Le groupe veut envoyer de jeunes diplômés apprendre aux petits patrons les vertus de la Toile.

Anthony Morel avec BFMbusiness.com