BFM Business

Le financement participatif devient grand public

En cumul, ce sont près de 400 millions d’euros qui ont été collectés grâce au crowdfunding depuis le lancement des plateformes internet.

En cumul, ce sont près de 400 millions d’euros qui ont été collectés grâce au crowdfunding depuis le lancement des plateformes internet. - Alain Jocard-AFP

Les sites de crowdfunding ont collecté 133 millions d'euros au premier semestre 2015, deux fois plus qu'il y a un an. On recense 1,75 million de financeurs, soit 75% de plus en un an.

La dynamique du financement participatif se confirme. Selon le baromètre du crowdfunding, réalisé par la société Compinnov pour Financement Participatif France, la collecte en financement participatif a doublé au 1er semestre 2015, par rapport à la même période l’année dernière : 133,2 millions d’euros de fonds collectés contre 66,4 millions au 1er semestre 2014. Ces données ont été recueillies auprès de 51 plates-formes Internet.

En cumul, ce sont près de 400 millions d’euros qui ont été collectés grâce au crowdfunding depuis le lancement des sites Internet spécialisés. Aux côtés des sites de prêt (à intérêt ou en échange d'obligations), coexistent ceux qui proposent des investissements (contre des actions ou des royalties) et ceux qui sont axés sur les dons (avec ou sans "récompense").

C’est l’évolution de la collecte en prêt qui est la plus importante avec un taux de croissance de 127% pour atteindre 85,2 millions d'euros. Cet essor a été favorisé par la mise en place d’un cadre réglementaire favorable en octobre 2014, qui facilite la collecte de fonds.

Les sites d'investissement en capital ont triplé leur collecte, à 24,3 millions d'euros, surpassant les sites collectant des dons, lesquels se sont élevés à 23,7 millions d'euros.

Le baromètre du premier semestre 2015 réalisé par Compinnov pour l’association Financement Participatif France, s'appuie sur les données collectées auprès de 51 plateformes en activité.
Le baromètre du premier semestre 2015 réalisé par Compinnov pour l’association Financement Participatif France, s'appuie sur les données collectées auprès de 51 plateformes en activité. © Compinov

La contribution moyenne est de 3.876 euros pour le financement en capital et 338 euros pour les collectes de prêts à intérêt.

La hausse très forte de la collecte va de pair avec la "démocratisation" du crowdfunding. Mi-2014, ils étaient 1 million à avoir misé sur ces sites. Fin 2014, le baromètre recensait 1,3 million de financeurs. Six mois plus tard, ce sont 1,75 million de financeurs qui ont déjà soutenu un projet sur une plateforme de crowdfunding. Ils ont ainsi permis le financement de 9.328 projets au 1er semestre de l'année.

Parmi ces projets, les plateformes internet de don avec ou sans récompenses concentrent une très forte proportion de projets culturels au sens large qui bénéficient à 99,5% aux associations. Les sites de prêt accueillent majoritairement des projets de commerce et de services de proximité.

Quant aux sites dédiés à l'investissement, les secteurs sont très diversifiés, mais l’immobilier prend une place de plus en plus importante. Dans ces deux cas, ce sont les entreprises qui sont très majoritairement bénéficiaires de ces financements.

Frédéric Bergé