BFM Business

Le cloud, une nouvelle arme pour les ressources humaines

-

- - AFP

Les réseaux sociaux d’entreprise et les logiciels de gestion de paie commercialisés en mode Saas sont de plus en plus utilisés dans les entreprises.

Comme les autres directions de l'entreprise, les ressources humaines ont un besoin crucial de faire leur transformation numérique. Une mutation qui passe par le cloud, seul moyen de déployer rapidement des solutions innovantes, de rendre plus performant des process RH existants, tout en restant dans les cordes budgétaires. Exemple avec les réseaux sociaux d'entreprise (RSE) qui figurent parmi la panoplie de ces RH 2.0. Pour les déployer, les DRH font de plus en plus appel aux logiciels en mode locatif de type Saas (Software-as-a-service). Un marché qui en France, a pratiquement doublé en deux ans, passant de 26 millions d'euros en 2012 à 56 millions en 2014, d’après une étude publiée en début d’année par le cabinet Lecko.

"A l'instar d'autres directions de l'entreprise, les outils innovants destinés aux RH sont aujourd’hui à chercher dans le cloud. Le marché est mature pour tout ce qui est travail collaboratif, suivi et gestion de carrière", souligne Guillaume Plouin, professeur à l’Ecole Centrale de Paris et ancien d’Octo Technology. Un constat que partage Vincent Berny, directeur de la branche Cloud computing chez GFI Informatique, pour qui: "l’offre est aussi prête dans d'autres domaines tels que la gestion du temps, celle des bulletins de paie, la gestion de carrière ou encore le sourcing de candidats".

Une facturation sur mesure très appréciée

Pour les directions des ressources humaines, choisir une offre commercialisée en mode Saas comporte l’énorme avantage de se dimensionner à l’usage. Une entreprise qui utilise un logiciel de gestion de paie dans le cloud est facturée à la personne et au mois. Du coup, la flexibilité est beaucoup plus grande. Un point qui intéressera une entreprise susceptible de voir varier régulièrement le nombre de bulletins de paie. L'exemple le plus parlant concerne un logisticien qui va solliciter des dizaines d’intérimaires durant les semaines précédant Noël.

Du côté des fonctionnalités, les offres hébergées à distance présentent aussi de nombreuses innovations peu développées jusqu'à présent. Les DRH ont notamment accès à des logiciels qui améliorent la communication interne, comme par exemple les réseaux sociaux d’entreprise Salesforce Chatter, BlueKiwi, Yammer ou IBM Lotus Connections. Ils accèdent aussi à des logiciels de gestion de carrière pour administrer des questionnaires de bilan annuel aux salariés, etc. Là encore, la facturation se fait à l'usage, Ce que l’on appelle le « pay as you go ». Ainsi un logiciel de gestion de carrière utilisé peu de fois dans l’année par un même salarié est facturé au nombre de personnes connectées en même temps. « Les coûts sont mutualisés et au global, ce type d’outil revient peu cher à une entreprise », estime Vincent Berny.

DSI et DRH, main dans la main

La rapidité de déploiement propre aux logiciels proposés en mode cloud fait aussi partie des facteurs de succès de ces solutions. En choisissant un logiciel commercialisé en mode Saas, un directeur des ressources humaines fraîchement nommé pourra déployer de nouvelles méthodes de management dans un temps très court, sans avoir à passer par la case étude d’opportunité, souvent onéreuse et longue.

Avant de passer commande, charge aux DRH de prendre garde à ce que le logiciel Saas choisi, puisse s'intégrer correctement dans le schéma d'urbanisation du système d’information de l'entreprise. Un point qui semble de mieux en mieux respecté puisque, selon le cabinet Markess International, 60% des DSI affirment travailler de concert avec leur DRH dans la mise en oeuvre de projets RH en mode SaaS.

Adeline Raynal