BFM Business

La plateforme de vidéos publicitaires Teads lève 43 millions d’euros

Pierre Chappaz, cofondateur d'Ebuzzing (fusionnée avec Teads en 2014) avec Loic Soubeyrand, Jeremy Arditi et Bertrand Quesada.

Pierre Chappaz, cofondateur d'Ebuzzing (fusionnée avec Teads en 2014) avec Loic Soubeyrand, Jeremy Arditi et Bertrand Quesada. - Flickr cc - Official LeWeb Photos

Basée à New York mais fondée par des Français, cette société entend racheter de "petites start-up de technologie publicitaire".

Huitième levée de fonds pour la société spécialisée dans les vidéos publicitaires Teads. Fondée en 2011, l'entreprise annonce un nouveau tour de table de 43 millions d’euros.

Elle s’est financée auprès d’un groupe composé de BNPP, Bank of China, HSBC, Banque Palatine et de la Banque publique d’investissement. Teads indique s’apprêter à utiliser ces fonds pour sa stratégie de croissance externe. Pour l’instant, elle ne précise pas quelles sont les sociétés qu’elle entend racheter, tout juste indique-t-elle qu'il s'agita de "petites start-up de technologie publicitaire".

Accroître la présence en Asie

Les fonds seront également investis pour continuer le développement de la société sur le marché asiatique. Sur ce continent, Teads n’est pour l’instant présente qu’au Japon. Elle a pour objectif d’étendre ses activités en Asie du sud-est puis en Chine l’an prochain. L’essentiel de son activité est aujourd’hui réalisé aux États-Unis, son siège social est d'ailleurs situé à New York.

L'entreprise édite une plateforme automatisée de vidéos publicitaires utilisée entre autres par des médias comme Le Monde, The Guardian, The Washington Post, Slate, Mashable ou El Pais. Il s’agit de vidéos qui s’insèrent entre deux paragraphes d’un article, entre deux images d’un diaporama ou dans le flux d’actualités sur les réseaux sociaux. Ce sont des vidéos de brand content c’est-à-dire des vidéos de communication financées par des marques, dont le contenu est éditorialisé.

Teads emploie environ 450 personnes dans 18 pays. Elle a dégagé 130 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2015, après avoir fusionné avec Ebuzzing en mars 2014. Dans ce secteur de la publicité vidéos en ligne, on recense aussi -entre autres-, SpotXchange et SmartAdServer.

Adeline Raynal