BFM Business

La phrase de Trump qui fait perdre plusieurs dizaines de milliards de dollars à Amazon

Selon le site Axios, Donald Trump serait obsédé par Amazon et voudrait s'attaquer au groupe de Jeff Bezos. Résultat: Amazon a dégringolé jusqu'à 7% en séance à Wall Street.

Plus de 50 milliards de dollars! Voilà ce qu'a perdu Amazon au pire de la journée de mercredi en séance à la Bourse de New York, soit 7% de sa valeur. Si le titre remontait un peu en fin d'après-midi, il restait ce jeudi encore dans le rouge. Surtout que Donald Trump a de nouveau enfoncé le clou. Ce jeudi, sur Twitter, le président américain a estimé que Amazon ne paie "pas ou peu d'impôts" et le titre d'Amazon de repartir à la baisse. 

Pour quelle raison? Avant le tweet de jeudi c'est un article publié sur le site spécialisé Axios qui a mis le feu aux poudres. Selon ce média toujours bien informé, Amazon est dans le collimateur de Donald Trump. "Si le Capitole veut la peau de Facebook, le président Trump n'en a rien à faire, écrit Axios qui assure tirer son information de cinq sources différentes. Il veut s'attaquer à un autre géant des technologies: Amazon. Il est complètement obsédé par Amazon."

"Quel moyen pour attaquer Amazon?", s'interroge Trump

Le président américain qui a prouvé qu'il pouvait mettre ses menaces à exécution voudrait s'attaquer au portefeuille du géant américain du e-commerce. Selon une source citée par Axios, "il s'est demandé à voix haute s'il y avait un moyen d'attaquer Amazon avec la loi antitrust ou sur la concurrence." 

Mais c'est en matière fiscale que le président américain voudrait punir Amazon selon d'autres sources. "Les riches amis de Donald Trump qui sont dans l'immobilier lui disent qu'Amazon détruit leur business en faisant souffrir les centres commerciaux et les magasins en dur", assure Axios.

Selon le président américain, Amazon bénéficierait des largesses fiscales de l'Etat (pour rappel l'administration de Barack Obama avait déjà durci la fiscalité sur Amazon en 2014) ainsi que d'un traitement de faveur de la poste américaine.

Amazon dans le viseur de Trump depuis longtemps

Des informations qui font craindre aux investisseurs un durcissement des règles pour le e-commerce aux Etats-Unis qu'Amazon domine largement. D'où la chute en Bourse.

Cce n'est pas la première fois que le président américain s'en prend Amazon. Sur Twitter, Donald Trump a plusieurs fois critiqué le site de Jeff Bezos lui reprochant de détruire le commerce et l'emploi aux Etats-Unis.

Et le président américain s'en prend aussi plus directement à Jeff Bezos accusé de manipuler l'information avec le Washington Post, le grand quotidien américain qu'il avait racheté en 2013.

Frédéric Bianchi
https://twitter.com/FredericBianchi Frédéric Bianchi Journaliste BFM Éco