BFM Business

L'ordinateur d'IBM qui réinvente les recettes de cuisine

Le supercalculateur d'IBM, Watson, a écrit un livre de cuisine: "Cognitive Cooking whith Chef Watson". En Français: "Cuisinez cognitif avec le chef Watson".

Le supercalculateur d'IBM, Watson, a écrit un livre de cuisine: "Cognitive Cooking whith Chef Watson". En Français: "Cuisinez cognitif avec le chef Watson". - IBM

Le supercalculateur Watson, après avoir battu les meilleurs candidats du Question pour un Champion américain, a écrit son propre livre de recettes. Sans aucun tabou sur les associations de saveurs.

Watson, le supercalculateur le plus puissant du monde, fabriqué par IBM, refait parler de lui. Souvenez-vous, vous en aviez entendu parler lorsqu'il avait battu, lors d'un jeu télévisé, les meilleurs candidats de Jeopardy, le Question pour un champion américain. Un jeu particulier, où l'on vous donne la réponse, et où vous devez trouver la question. Ce qui nécessite une gymnastique intellectuelle très particulière.

Cet ordinateur dopé aux stéroïdes s'est vu cette fois confier une nouvelle mission: inventer de nouvelles recettes de cuisine. Le livre ainsi conçu s'appelle "Cognitive Cooking whith Chef Watson". En français: "Cuisinez cognitif avec le chef Watson".

On a fait ingurgiter à Watson, et synthétiser dans sa base de données des tonnes et des tonnes de recettes qui existent déjà, de livres ou de sites internet, et de la théorie culinaire. A partir de tout cela, l'ordinateur, en prenant en compte la composition chimique, moléculaire des ingrédients, les associations de saveurs qui marchent dans tels ou tels pays, ce qu'aiment les êtres humains finalement, est parvenu à inventer de nouvelles recettes.

Du Kebab à la pomme et un burrito au chocolat

Les résultats sont parfois étonnants. Il propose par exemple un plat de Kebab à la pomme, à la fraise et au curry, du burrito au chocolat ou encore un cocktail à base de cidre, agrémenté d'une tranche de lard fumé! Il paraît que c'est très bon, et la photo est en tout cas très alléchante.

L'idée, c'est bien sûr d'inventer de nouvelles saveurs. Parce que même les plus grands chefs humains ne connaissent pas tous les ingrédients et ne peuvent pas tester toutes les combinaisons possibles. Et puis ils ont forcément des à priori, sur le fait que tel ingrédient va ou ne va pas avec tel autre. Il y a des tabous, des associations qu'on n'ose pas. Tandis que l'ordinateur, lui, ne pense qu'en termes de composition chimique, qui peut se marier avec telle autre.

Watson a travaillé en coordination avec des grands cuisiniers, qui ont testé toutes ces recettes. Et effectivement, en tout cas en photo, cela paraît très bon. Le beignet à l'agneau et à la crevette, ou la quiche à la feta et à la citronnelle, font notamment plutôt saliver. 

Anthony Morel, édité par N.G.