BFM Business

L'internet très haut débit en zones rurales viendra du ciel

Le satellite commandé par Eutelsat, dont l’entrée en service est prévue en 2021, sera construit par Thales Alenia Space.

Le satellite commandé par Eutelsat, dont l’entrée en service est prévue en 2021, sera construit par Thales Alenia Space. - Eutelsat

Eutelsat s'est allié à Orange et Thales pour développer et lancer un satellite de dernière génération. Orange offrira en 2021 de l'internet à très haut débit aux zones rurales situées loin des réseaux de fibre optique, tandis que Thales cible les militaires et Eutelsat, les compagnies aériennes.

Pour amener internet dans les zones dépourvues de très haut débit par voie terrestre, Orange s'allie a deux spécialistes du satellite. L'opérateur Eutelsat a passé commande à Thales d'un satellite de dernière génération utilisant la technologie VHTS (very high throughput satellite). Sa puissance permettra "d'arroser" un vaste territoire avec des liaisons hertziennes de forte capacité et d'apporter l'accès haut débit pour tous dans les zones rurales ou montagnardes qui n'auront jamais la fibre optique.

Ce satellite de 6,3 tonnes, construit par Thales Alenia Space, aura une capacité de 500 gigabits par seconde (500Gbit/s), largement supérieure à ceux de la flotte d'Eutelsat déjà en orbite. Il entrera en service en 2021. L’investissement correspondant est englobé dans l’enveloppe de 420 millions d’euros par an que prévoit d'investir l'opérateur de satellite.

Le trio partenaire de cette alliance franco-française s'est réparti les rôles pour vendre des services satellitaires d'accès haut débit à leur clientèle respective. Orange proposera des accès internet grand public par antenne satellite en France et en Europe.

-
- © De g.à d. : Patrice Caine (Thales), Delphine Gény-Stephann, secrétaire d'État, Rodolphe Belmer (Eutelsat), Julien Denormandie, secrétaire d'État et Stéphane Richard (Orange).

"Le satellite fait partie de la palette des technologies disponibles pour construire la société numérique inclusive de demain, notamment pour apporter la connectivité dans des zones rurales où il est parfois complexe d'amener les réseaux très haut débit classiques", a expliqué le PDG d'Orange, Stéphane Richard. L’État se félicite de cette initiative qui va dans le sens du plan haut débit pour tous. Le gouvernement a prévu de créer en 2019 un guichet "cohésion numérique", doté de 100 millions d’euros pour financer les matériels de réception du haut débit par satellite.

De son côté, Thales profitera du satellite pour fournir des services de télécommunications aux militaires tandis qu'Eutelsat entend proposer la connectivité en vol aux compagnies aériennes intéressées pour développer les accès wi-fi aux passagers.

Ce partenariat 100% français se substitue à un projet conjoint qu'avait noué Eutelsat avec l'opérateur américain ViaSat. Il portait sur le satellite ViaSat 3 qui aurait desservi en accès internet l’Europe, l’Afrique et le Moyen-Orient. "Le partenariat conclu entre ces trois opérateurs est emblématique de l’excellence technologique de la filière satellitaire française" n'a pas manqué de saluer Delphine Gény-Stephann, secrétaire d’État auprès du ministre de l'Économie et des Finances.

Frédéric Bergé