BFM Business

L'homme le plus riche du monde veut se payer l'opérateur néerlandais KPN

Le Mexicain Carlos Slim, l"homme le plus riche du monde, veut s'implanter massivement en Europe

Le Mexicain Carlos Slim, l"homme le plus riche du monde, veut s'implanter massivement en Europe - -

Le milliardaire mexicain Carlos Slim, propriétaire de l'opérateur téléphonique America Movil, déclare vouloir acquérir l'opérateur historique néerlandais KPN. Il veut faire de l'Europe son nouveau marché.

MISE A JOUR à 16h 40

L'homme le plus riche du monde veut son passeport pour les Pays-Bas. Carlos Slim, propriétaire d'America Movil, le géant des télécoms d'Amérique Latine, veut racheter l'opérateur néerlandais KPN. Le milliardaire mexicain détient déjà 30% de la filiale d'Orange en Hollande. Ce vendredi 9 août, il propose plus de 7 milliards d'euros pour s'offrir 100% de KPN.

Une opération qui démontre très clairement ses intentions en Europe: agrandir son réseau sur le continent. Après avoir placé ses pions l'été dernier en Autriche, en rachetant 24% de Telekom Austria, Carlos Slim enverra un message fort s'il met la main sur KPN: après l'Amérique Latine, l'Europe sera son nouveau marché.

Il faut dire que le timing est bon pour faire ses emplettes sur le continent : la crise est dure pour les opérateurs européens, et leurs valorisations sont au plus bas. Et si l'heure est aujourd'hui à la déprime pour ces entreprises, Slim, habitué à investir sur le long terme, compte sur des jours meilleurs.

Un investissement à long terme

Le marché doit repartir demain avec la 4G et le très haut débit. Et la Commission européenne appelle à une concentration du secteur pour avoir des opérateurs plus solides.

Alors, une nouvelle ère pour les télécoms en Europe? Le rachat de KPN par Slim, s'il se confirme, sera quoi qu'il arrive un évènement: ce serait la première fois qu'un opérateur historique européen serait contrôlé à 100% par une entreprise étrangère.

Mais KPN était par ailleurs tout près de vendre sa filiale allemande, E-Plus, à l'Espagnol Telefonica. Cette opération pourrait être remise en cause en cas d'absorption de la maison mère KPN par America Movil.

De son côté, Telefonica a affirmé vendredi qu'il "maintient son offre d'achat sur E-Plus, selon les termes déjà annoncés, et considère cette offre comme définitive", dans un communiqué.

Thomas Sasportas avec BFMBusiness.com