BFM Business

Jeux video: Watch Dogs, le nouveau pari d'Ubisoft

Après de mutiples reports, Ubisoft lance enfin le jeu Watch Dogs.

Après de mutiples reports, Ubisoft lance enfin le jeu Watch Dogs. - -

Le jeu, qui débarque en Europe et aux Etats-Unis ce 27 mai, surfe sur des thématiques en vogue, comme le piratage informatique. Ubisoft veut en faire une marque et l'enjeu est de taille.

Annoncé et sans cesse reporté depuis un an par l'éditeur Ubisoft, Watch Dogs est enfin lancé ce 27 mai, en France comme aux Etats-Unis.

Ce jeu met le joueur dans la peau d’Aiden Pearce, un hacker bourré de talents qui parcourt Chicago à la recherche des assassins de ses proches.

Il a un passé trouble et criminel et n’hésite donc pas à utiliser toutes ses compétences en piratage informatique pour s’infiltrer dans le réseau de la ville, pirater les caméras de vidéo-surveillance, espionner les habitants de la ville et siphonner leurs comptes bancaires.

Piratage, espionnage, Watch Dogs est vraiment un jeu dans l’air du temps et nous replace dans notre actualité avec notamment les affaires d’espionnage autour de la NSA. Ce qui apporte encore plus de crédibilité au jeu. Pure coïncidence puisqu’Ubisoft a commencé à développer ce jeu en 2009.

Pour les joueurs, il s’agit vraiment d’un jeu de nouvelle génération qui exploite au maximum les fonctions des nouvelles consoles Xbox One, Playstation 4 ainsi que sur PC. Il prend pour le coup l’avantage sur le jeu GTA 5 sorti l’an passé.

Une production à 70 millions d'euros

En tout cas Ubisoft mise gros avec ce nouveau titre. Sa production a coûté 70 millions d’euros et cela fait plusieurs années que ses studios travaillent dessus. Grosse pression donc sur les épaules de l’éditeur

D’ailleurs quand ce dernier a annoncé en 2013 un premier retard pour laisser aux développeurs le temps de peaufiner le jeu, l’action a chuté de plus de 26% faisant perdre près de 250 millions de dollars de capitalisation à Ubisoft.

Beaucoup d’attentes donc pour un jeu qui constitue une nouvelle franchise pour l’entreprise aux côtés des deux autres produits phares "Assassin’s Creed" et "les Lapins crétins".

Une adaptation au cinéma est déjà prévue

Selon Ubisoft, le nombre de pré-commandes a déjà dépassé les attentes. Pour un jeu dont le prix est compris entre 50 et 70 euros selon les consoles.

Au-delà des aspects technologiques il faut aussi retenir que ce jeu figure parmi cette nouvelle génération de produits cross médias et marque la volonté des éditeurs de jeux vidéos à élargir leur palette d’activités.

Le jeu aura certes des suites, y compris dans d’autres villes mais surtout il représente le point de départ d’un déploiement multi-supports. Il devient une marque d’Entertainement. Une adaptation cinéma serait déjà sur les rails avec les studios Sony.

Frédéric Simottel et directeur de la rédaction de 01Business