BFM Business

IBM va dire la pluie et le beau temps

La chaîne de télévision The Weather Channel, ne sera pas acquise par IBM, qui lui fournira des analyses de prévision météo en vertu d'un contrat à long terme

La chaîne de télévision The Weather Channel, ne sera pas acquise par IBM, qui lui fournira des analyses de prévision météo en vertu d'un contrat à long terme - IBM

Big Blue acquiert les activités numériques de The Weather Company, ses sites web et applications mais pas la célèbre chaîne télé associée à ses prévisions météorologiques.

A défaut de faire la pluie et le beau temps, IBM va prédire la météo. Il a réalisé l'acquisition des actifs numériques de la société américaine The Weather Company, dont son site weather.com.

En revanche, la célèbre chaîne de télévision, The Weather Channel, est écartée du rachat effectué par IBM. Ce dernier lui cèdera sous licence les analyses de prévision météo, en vertu d'un contrat à long terme.

Le montant de la transaction n'a pas été révélé mais il avoisinerait 2 milliards de dollars, selon des sources proches du dossier, citées par les médias anglo-saxons.

La société The Weather Company était la propriété de plusieurs fonds d’investissements parmi lesquels Bain Capital, Blackstone Group et NBC Universal, qui avaient mis en 2008, 3,5 milliards de dollars pour la racheter.

Chaque seconde, The Weather Company génère 4 milliards de données météorologiques qu'IBM a prévu de re-traiter en utilisant son super-ordinateur Watson.

Celui-ci sera ainsi en mesure de fournir de nouveaux services de prévisions météorologiques qu'IBM vendra aux entreprises pour lesquelles (énergie, transport) la météo exerce un impact direct sur l'activité. 

IBM tente d'inverser le déclin de ses activités

IBM vient d'enregistrer un quatorzième trimestre consécutif de baisse de son chiffre d'affaires. Le gendarme boursier américain mène par ailleurs une enquête sur ses comptes.

Le constructeur informatique cherche son salut dans la vente de services payants de données à valeur ajoutée hébergées dans le cloud, en misant sur les capacités d'analyse prédictive et d'auto-apprentissage des connaissances de Watson.

Le marché du traitement informatique des données météo est le second segment investi par IBM dans cette perspective de vente de services cloud payants.

Dans la santé, il a racheté Merge Healthcare, une entreprise spécialisée dans l'analyse d’imageries médicales, pour un montant de 700 millions de dollars.

Frédéric Bergé