BFM Business

iWatch: comment Apple s'attaque au marché des objets connectés

Apple miserait notamment sur le sport et la santé avec l'iWatch

Apple miserait notamment sur le sport et la santé avec l'iWatch - Kimihiro Hoshino - AFP

Le géant high-tech tient ce mardi 9 septembre une keynote qui pourrait l'amener à dévoiler un nouvel iPhone ainsi que sa fameuse iWatch. Ce dernier produit marquerait l'entrée de la société sur le marché des objets connectés.

Apple va mettre fin au suspense qui, une fois de plus, n'en est plus vraiment un. Ce mardi 9 septembre, l'entreprise située à Cupertino va tenir une "keynote", l'une de ses grandes conférences au cours desquelles l'entreprise a pris l'habitude d'annoncer ses nouveaux produits.

Pour ce millésime 2014, experts et médias tablent sur l'annonce de l'iPhone 6 ainsi que sur la présentation de l'iWatch, sa montre connectée.

Cette dernière ferait tourner des applications qui permettraient à son acheteur de faire du sport ou de surveiller sa santé. Selon le New York Times, l'utilisateur pourrait ainsi suivre sa fréquence cardiaque ou d'autres paramètres de santé.

De fait, l'entreprise dirigée par Tim Cook aurait alors un objet calibré pour tirer profit de la croissance du marché du "wearable computing", c'est-à-dire les objets connectés. "Le marché attend le produit Apple comme l'étalon de sa catégorie", estime l'analyste de FBN Securities Shebly Seyfari, cité par Reuters.

Un marché à 30 milliards de dollars en 2018

Plusieurs grands noms de la high-tech se sont déjà engouffrés dans cette brèche. L'exemple le plus criant est Google avec ses Google Glass. Et, il y a pile un an, Samsung avait dévoilé à Berlin sa Galaxy Gear, sa propre montre connectée. 

C'est que le gâteau à se partager est considérable. Fin 2013, Le cabinet IHS tablait sur un marché des objets connectés qui représenterait 20 milliards de dollars d'ici à 2016, puis 30 milliards de dollars en 2018.

En avril dernier, le cabinet IDC, spécialiste des hautes technologies, soulignait déjà sa forte croissance, en estimant à 19 millions le nombre de ces objets produits en 2014, soit trois fois plus que l'an dernier. Et d'ici à 2018, le nombre de ces objets devrait, selon IDC, atteindre 112 millions, soit une croissance annuelle moyenne de 78,4%.

La santé et le sport

Autant dire qu'Apple a tout intérêt à ne pas louper la vague: l'entreprise a mis les bouchées doubles pour se placer. Selon l'étude du cabinet IHS, les deux applications les plus évidentes des objets connectés sont les soins médicaux et le "fitness-bien être", soit justement les deux activités qu'aurait ciblées Apple avec son iWatch.

Deux secteurs porteurs. IHS souligne ainsi que les dépenses de soins personnels devraient passer de 1.700 milliards de dollars en 2012 à 2.200 milliards de dollars en 2017. Le cabinet estime également que l'augmentation de l'espérance de vie va augmenter la demande pour ces objets. Pour ce qui est du sport et fitness, IHS indique que les vingt plus grands noms du secteur ont connu une croissance moyenne sur les trois dernières années de 10,3% montrant "la résistance" de cette industrie.

>> Dès 18h30 ce mardi, suivez en direct la keynote d'Apple avec 01net.com

Julien Marion