BFM Business

Huawei, le fabricant chinois qui veut taquiner Apple et Samsung

Huawei est plus habitué des salons professionnels que des présentations en fanfare.

Huawei est plus habitué des salons professionnels que des présentations en fanfare. - -

Le nom n’évoque pas grand-chose pour le moment en Europe. Mais Huawei part à la conquête du marché des smartphones, avec un show digne d’Apple. Le Chinois est le seul au monde à contrôle toute la chaîne du smartphone, de la construction au maintien des réseaux téléphoniques.

Un nouveau concurrent s’oppose à l’iPhone et le Galaxy de Samsung, et il vient de Chine. Le chinois Huawei a dévoilé, mardi 18 juin, son dernier smartphone, l'Ascend P6. Pour la première fois, le groupe a organisé un lancement mondial, en grande pompe, qui n'a rien à envier à ceux des grands concurrents.

Pour présenter son dernier bébé, Huawei a choisi la Roundhouse, salle londonienne légendaire, plus connue pour les concerts de Led Zeppelin que pour les lancements de smartphones.

Il s’agit d’une première pour ce groupe, qui préfère d'habitude dévoiler ses produits à l'occasion de grands salons comme le Mobile World Congress, où toutes les marques sont mélangées.

De la fabrication au réseau, une position unique

Le message est clair: plus de complexes, Huawei veut être l'égal d'Apple et Samsung, au moins en termes de marketing et de communication. Surtout connu comme équipementier télécom - c'est l'un des grands concurrents d'Alcatel -, Huawei s'est diversifié il y a quelques années dans les smartphones.

Le groupe chinois a commencé par des modèles sans marque dans les boutiques des opérateurs, avant de passer sous son propre nom, assumé. La stratégie du groupe couvre les deux extrêmes. D'un côté, du low cost, en Afrique par exemple où le groupe s'est allié avec Microsoft pour sortir des smartphones à moins de 120 euros. Mais Huawei fait aussi du haut de gamme, à des prix très compétitifs.

La société a surtout l'avantage d'être présent à tous les niveaux de la chaîne de valeur, de la fabrication des processeurs à l'équipement du réseau qui fait tourner les smartphones. C’est une position unique au monde.

A LIRE AUSSI:

>> Le géant chinois des télécoms Huawei s'européanise

>> Télécom: les chinois ZTE et Huawei dans le viseur de Bruxelles

Anthony Morel & BFMbusiness.com