BFM Business

Huawei est déjà le leader des ventes mondiales de smartphones 5G

Le Samsung Galaxy S10 5G

Le Samsung Galaxy S10 5G - BFMTV.COM

Le géant chinois profite notamment du déploiement effectif de la 5G dans son pays pour s'arroger une part de marché mondiale de 37%. Mais il est talonné par Samsung.

Les smartphones 5G se comptent encore sur les doigts de la main, tout comme les zones géographiques couvertes. Mais déjà, certains fabricants tirent leur épingle du jeu.

C'est le cas de l'incontournable Huawei, numéro deux mondial des smartphones et qui est devenu en 2019 le leader mondial des smartphones 5G, selon le cabinet d'études Strategy Analytics.

Le géant a écoulé 6,9 millions de smartphones 5G et revendique ainsi une part de marché de 37% des ventes dans le monde. La firme chinoise fait mieux que son éternel rival sud-coréen Samsung qui a livré 6,7 millions de terminaux, soit une part de 36%. A eux deux, ils captent donc 73% de ce nouveau marché. Le podium est complété par un autre chinois, Vivo, avec une part de marché de 11%. 

La Chine, premier marché de la 5G

Ces deux fabricants profitent essentiellement du déploiement effectif de la 5G dans leurs pays respectifs mais c'est en Chine que la très grande majorité des terminaux a été écoulée. Et Huawei, qui jouit en plus d'un patriotisme économique de plus en plus présent chez les consommateurs de l'empire du Milieu, en a profité pour s'imposer devant Samsung.

Au total, ce sont 18,7 millions de smartphones 5G qui ont donc trouvé preneurs l'an passé, toujours selon Strategy Analytics. C'est évidemment une goutte d'eau dans l'océan des 1,4 milliard de terminaux vendus en 2019 (à peine 1,3% des ventes) mais c'est déjà plus que prévu.

"La demande de smartphones 5G est plus élevée que ce que beaucoup attendaient. La concurrence féroce des vendeurs en Chine et les subventions importantes des opérateurs en Corée du Sud ont été les principaux moteurs de la demande de 5G. D'autres régions, comme les Etats-Unis et l'Europe, sont à la traîne par rapport à l'Asie, mais nous pensons qu'elles devraient combler l'écart dans le courant de l'année", commente Ken Hyers, analyste chez Strategy Analytics.

Les positions changeront cette année

Les lancements commerciaux en Europe cette année devraient en effet accélérer ce segment de marché. Ce qui fera évoluer les positions. Selon Strategy Analytics, Apple devrait prendre la tête avec une part de marché de 40% (la firme à la pomme n'a pourtant pas encore officialisé un iPhone 5G) devant Samsung et Huawei qui tourneront tous les deux autour de 20%.

Reste à savoir si ces smartphones vont relancer un marché qui s'essouffle avec des ventes globales en recul de 1% l'an passé? Le rebond devrait être réel mais limité, estiment les experts d’IDC. Pour 2023, le cabinet mise sur une timide progression des ventes de 1,1% (par rapport à 2018) à 1,48 milliard d’unités écoulées. Pas de quoi sabrer le champagne mais la tendance s’inverserait.

"Pour être clair, nous ne pensons pas que la 5G sera le sauveur des smartphones, mais il s’agit bien d’une évolution technologique critique. Nous nous attendons à ce que l'adoption de la 5G soit plus lente que celle de la 4G, compte tenu du taux de pénétration des smartphones", commente Ryan Reith, vice-président d'IDC chargé du programme Worldwide Mobile Device Trackers. 

Un rebond assez modéré qui s’explique peut-être par l’absence de gains clairs pour le grand public au-delà de l’augmentation des débits. La 5G a en effet avant tout un réel apport du côté des entreprises.

Olivier Chicheportiche