BFM Business

Hot, l'opérateur télécoms israélien qui inspire Altice en Europe

L'opérateur Hot engrange des abonnés fixes grâce à sa stratégie de production de contenus premium qui sont ensuite déployés sur mobile. Une stratégie louée par Dexter Goei et Michel Combes, qui dirigent Altice.

L'opérateur Hot engrange des abonnés fixes grâce à sa stratégie de production de contenus premium qui sont ensuite déployés sur mobile. Une stratégie louée par Dexter Goei et Michel Combes, qui dirigent Altice. - Alain Jocard-AFP

Acquis par Patrick Drahi en 2009, Hot investit massivement dans la production de programmes audiovisuels. En faisant converger médias, contenus et télécoms, l'opérateur se veut un laboratoire pour Altice en Europe.

Comment un opérateur télécoms est-il devenu le troisième producteur de télévision de son pays ? C'est la recette qu'applique méthodiquement Hot en Israël.

Filiale du groupe Altice depuis 2009, le cablo-opérateur a été remis sur pied avec une stratégie offensive mariant l'investissement dans les infrastructures (les "tuyaux") et les contenus. Hot commence par introduire les premiers services triple play dans le pays en devenant fournisseur d'accès à internet. Il se lance ensuite dans le téléphone mobile au moment où la 3G explose et où les offres low cost d'opérateur font leur apparition en 2012.

Aujourd'hui, Hot détiendrait 40% du marché des télécoms fixes en Israël. C'est surtout le leader de la télévision payante, réussissant à placer sa set top box (décodeur) dans 60% des foyers israéliens.

Hot est devenu le 3e producteur télé du pays

Cette stratégie conquérante d'abonnés dans la télévision à péage s'explique en grande partie par son offensive dans les contenus audiovisuels. Hot est devenu le troisième producteur de télévision, avec des séries mais aussi des émission de téléréalité.

Le groupe édite plusieurs chaînes premium, diffuse un service de VoD (vidéo à la demande) et investit chaque année des dizaines de millions d'euros dans la production de programmes, soit plus de 20% de son chiffre d'affaires alors que la loi israélienne l'oblige à investir au moins 8%.

"La série In treatment a été vendue à la chaîne américaine HBO qui s'en inspirée" a vanté Tal Granot, PDG de l'opérateur, de passage à Paris pour la présentation des filiales européennes d'Altice et le lancement par SFR de Zive, son nouveau service de SVOD.

Michel Combes, le nouveau patron des opérations d'Altice le dit aujourd'hui sans détour : Hot est le modèle à suivre, la formule magique pour faire converger médias et télécoms avec son réseau très haut débit fixe, enrichi de contenus premium originaux, déployés ensuite sur les terminaux mobiles.

Simon Tenenbaum, édité par F.Bergé