BFM Business

Guerre des brevets: Apple et Samsung fourbissent leurs armes

Apple accuse Samsung d'avoir copié le design et les technologies de ses smartphones.

Apple accuse Samsung d'avoir copié le design et les technologies de ses smartphones. - -

C’est ce 30 juillet que s’ouvre le procès qui oppose les deux géants  de la téléphonie en Californie. Devant la Cour fédérale de San José, ils vont devoir convaincre un jury populaire, avec des arguments intelligibles par tous.

Ils sont prêts à dégainer leurs arguments. Ce lundi, Apple et Samsung vont s’affronter en procès en Californie pour un énième épisode de l’interminable guerre des brevets sur les smartphones et les tablettes.

Apple demande deux milliards et demi de dollars et l'interdiction de certains téléphones et tablettes de Samsung, accusé de copier ses produits. Devant la Cour fédérale de San José, les deux titans vont devoir convaincre un jury populaire, pas forcément au fait des arcanes du monde des smartphones. Une équation que vont devoir résoudre Samsung et Apple.

L’Américain devrait jouer la carte de la simplicité. Apple a notamment préparé un tableau type avant/après. Au milieu, on voit un iPhone; à gauche, des photos de smartphones Samsung pré-2007, avec de bons vieux claviers à boutons et un look très années 90. Et à droite, les nouveaux téléphones de la marque, avec leur écran tactile et leurs bords arrondis. Le message de la marque à la pomme est clair: Samsung s'est contenté de piller le design de son concurrent.

Google prévient Samsung que ses essais de tablettes ressemblent beaucoup à l'iPad

Apple aurait aussi obtenu des documents confidentiels, où certains salariés de Samsung s'inquiètent en interne de la ressemblance entre leurs téléphones et ceux de leur concurrent américain. Même Google, partenaire de Samsung, aurait prévenu le sud-coréen que ses prototypes de tablettes étaient beaucoup trop proches de l'iPad.

Samsung, de son côté, devrait sortir de sa manche - et de ses archives - de vieilles maquettes de téléphones tactiles crées... avant 2007 et, donc, antérieurs à l'arrivée de l'iPhone sur le marché.

Anecdote amusante: l'un des avocats de Samsung aurait même exigé qu'Apple limite, lors de sa présentation, le nombre de photos de Steve Jobs, susceptibles d'influencer le jury: ce procès, dit-il, "ne doit pas être un concours de popularité".

Anthony Morel