BFM Business

Google teste un comparateur d'assurance auto en France

La page d'accueil du comparateur d'assurance auto de Google;

La page d'accueil du comparateur d'assurance auto de Google; - -

Surfant sur son expérience au Royaume-Uni, le géant du web a décidé de mettre en ligne un comparateur d'assurance auto. Ce service est gratuit, Google se rémunérant en tant qu'intermédiaire auprès des compagnies partenaires.

Google n'en finit plus de se diversifier. Le géant du web n'avait pas encore investi le marché de l'assurance automobile, du moins pas en France. C'est désormais chose faite depuis le 29 juillet dernier : le géant du web a lancé son service de comparateur d'assurances automobile.

Google s'est appuyé sur la technologie de BeatThatQuote, une compagnie rachetée en 2011 pour 44 millions d'euros, qui lui a permis de se lancer dès septembre 2012 sur le marché britannique de l'assurance en ligne.

Pour le moment, le comparateur est en mode test, c’est-à-dire qu'il n'est pas référencé par le moteur de recherche et n'est accessible qu'aux internautes qui ont l'adresse exacte ou qui tapent les bons mots clefs dans la barre de recherche.

Six partenaires pour le moment

Le service proposé par Google est gratuit. L'entreprise se rémunère par des commissions versées par les compagnies d'assurance partenaires. Pour le moment, elles sont au nombre de six : 4assur, Allsecur, AcommeAssure, Aloa assurances, Active Assurances et SOS Malus.

L'entreprise transmet les devis provenant de ces six sociétés à l'internaute lors de sa requête. Le groupe compte évidemment étoffer le nombre de partenaires. Au Royaume-Uni, Google travaille avec pas moins de 128 sociétés sur l'assurance automobile.

Il mise également sur les conséquences de la future loi sur la consommation, dont le projet est encore au stade de l'examen parlementaire. Ce texte doit permettre aux assurés de pouvoir résilier leurs contrats à tout moment et non à la seule date anniversaire du contrat.

J.M.