BFM Business

Google relance discrètement ses lunettes connectées en entreprise

Le nouveau modèle de Google Glass bénéficie d'un tout nouveau design en s'adaptant à des lunettes existantes.

Le nouveau modèle de Google Glass bénéficie d'un tout nouveau design en s'adaptant à des lunettes existantes. - Stephen Lam-Getty Images North America-AFP

Une version des Google Glass destinée aux professionnels est testée aux Etats-Unis. Son nouveau design lui permet de s'adapter à différentes montures contrairement au modèle précédent.

Après une tentative ratée de séduire le grand public, Google a complètement revu le design de ses lunettes connectées pour les proposer aux entreprises.

Il a même commencé à diffuser aux Etats-Unis cette version modifiée pour les professionnels, selon le quotidien The Wall Street Journal.

Les heureux bénéficiaires de cette discrète distribution des Google Glass sont les sociétés qui développent des applications et des programmes informatiques ultérieurement destinés aux entreprises, probablement à l'automne 2015.

Google a corrigé plusieurs défauts inhérents à la première et défunte version. Le nouveau design des lunettes connectées élimine la précédente monture métallique au profit d'une charnière permettant de fixer le module optique sur des paires de lunettes existantes comme des lunettes de sécurité utilisées sur des chantiers ou dans des industries exigeant des protections oculaires.

Les lunettes version 2 ont une meilleure autonomie 

Les Google Glass version 2 bénéficient également d'un système de visualisation plus long et plus fin qui éviterait au porteur des lunettes de trop lever les yeux pour regarder les informations défilant devant lui, ce qui occasionnait à la longue une fatigue oculaire sur la première mouture.

Les lunettes profitent aussi d'un processeur plus rapide ainsi que d'une autonomie électrique plus généreuse qui dépasserait les deux heures. Une batterie externe serait aussi fournie à ceux dont les besoins d'autonomie dépasseraient ce délai.

Si Google parie sur de nouveaux usages de ses lunettes dans la médecine et la chirurgie, la maintenance industrielle et le secteur de l'énergie, le géant californien n'aurait pas renoncé à développer parallèlement une nouvelle version de ses Google Glass destinée au grand public. 

Frédéric Bergé