BFM Business

Free continue d'être dopé par son activité mobile

Free a recruté 390.000 nouveaux abonnés mobiles sur le troisième trimestre 2015.

Free a recruté 390.000 nouveaux abonnés mobiles sur le troisième trimestre 2015. - Eric Piermont-AFP

Avec un chiffre d'affaires de +16% et 11,3 millions d'abonnés, la croissance de l'activité mobile contraste avec la stagnation de l'activité dans le fixe. Mais les 6,1 millions de clients fixes génèrent encore 60% de l'activité totale.

Chez Iliad, maison mère de Free, le téléphone mobile reste un puissant moteur de la croissance de l'activité.

Son chiffre d'affaires total en hausse de 5,3% à 1,11 milliard d'euros au troisième trimestre a profité de la progression de 11,4% de son activité dans la téléphonie mobile, à 463 millions d'euros, alors que le fixe connaissait une très modeste croissance (+1,4%, à 651 millions d'euros).

Sur les neuf premiers mois de l'année, Free a vu ses ventes progresser de 6,4% à 3,27 milliards d'euros, notamment sous l'effet d'une hausse de 15,7% de l'activité mobile, à 1,34 milliard d'euros.

L'opérateur compte désormais 11,3 millions de clients ayant souscrits l'un des ses forfaits de téléphone mobile dont 2,8 millions d’abonnés 4G dont la consommation moyenne atteint 2,8 Go par mois. 

Pour le second trimestre consécutif, Free précise avoir enregistré plus de recrutements sur son son forfait à 19,99 euros/mois (15,99 euros/mois pour ses abonnés fixes) que pour son offre à 2 euros/mois.

Mais l'opérateur se garde bien de communiquer le revenu moyen par abonné mobile, contrairement à celui des abonnés fixes.

Free accélère sur la couverture de son réseau 4G

Pour continuer de nourrir la croissance de son activité mobile et respecter ses obligations de déploiement, Free accélère ses investissements dans la couverture nationale de son réseau 3G/4G.

Sur les neuf premiers mois de l’année, l'opérateur a ainsi mis en service près de 2 550 sites, soit 4 648 sites 4G en service au 30 septembre 2015, soit une couverture de 57% de la population.

Le règlement par l'Arcep de son litige avec SFR (cf encadré ci-dessous) qui lui refusait l'accès à ses pylônes, lui permettra d'accélérer ses investissements en la matière. Free est par ailleurs candidat à l'attribution de fréquences 700 MHz dont les enchères vont débuter d'ici la fin novembre 2015

Sur le fixe (ADSL + fibre optique), Iliad a recruté 91.000 nouveaux abonnés, soit +30% par rapport au troisième trimestre 2014, portant à 6,1 millions son nombre total de clients dans le haut débit fixe. En revanche, le revenu moyen généré par abonné fixe stagne à 34,5 euros par rapport au trimestre précédent.

Au 30 septembre, l'opérateur comptait 17,4 millions d'abonnés dont 11,3 millions sur le mobile et 6,1 millions sur le haut et très haut débit fixe. Mais ces derniers, bien que presque deux fois moins nombreux que les premiers, continuent de représenter 60% de l'activité totale d'Iliad.

Free gagne son litige avec SFR sur l'accès à ses pylônes

Free avait saisi l’Arcep pour régler son différend sur les conditions d'accès aux pylônes de SFR pour y déployer ses antennes-relais et le régulateur vient de lui donner raison. Free s'était plaint que le rythme de "production" (mise à disposition par SFR de ses pylônes) ait ralenti à compter de la fin de l’année, et que SFR ait même refusé sa dernière commande.

L'Arcep a considéré que la mise à disposition des pylônes par SFR, en 2015, se faisait à un rythme insuffisant. Le régulateur a ainsi enjoint à la société SFR de proposer à Free, sous des délais contraints, un avenant au contrat concerné, acceptant la commande de Free (portant sur l'accès à de nombreux sites SFR) et prévoyant un calendrier de mise à disposition de tous ses autres sites.

Frédéric Bergé