BFM Business

Fleur Pellerin dénonce l’éviction d’AppGratis par Apple

Sur le site d'AppgGratis, la mention de téléchargement est désormais barrée.

Sur le site d'AppgGratis, la mention de téléchargement est désormais barrée. - -

La start-up française AppGratis a été expulsée du marché des applications par Apple au motif qu’elle ne répondrait plus aux règles d’utilisation. Fleur Pellerin a dénoncé, jeudi 11 avril, une décision brutale.

Fleur Pellerin se saisit du dossier AppGratis. La ministre de l'Economique numérique s'est rendue ce jeudi 11 avril dans les locaux de la start-up parisienne, qui emploie 45 personnes. AppGratis est dans une situation très délicate depuis qu'Apple a décidé, le week dernier, d'expulser brutalement l'application de son Appstore. 

Le siège d'AppGratis a tout d'une start-up du web: loft lumineux, open space convivial et salariés de moins de 30 ans. Mais l'inquiétude sur les visages ne fait aucun doute, le business modèle de l'entreprise est en péril.

Fleur Pellerin appelle à l'éthique des affaires

D’après Apple, la pépite française, qui propose chaque matin un accès gratuit à une application payante, ne répondrait plus aux règles d'utilisation du géant américain. Par cette seule décision, AppGratis risque de voir ses neuf millions d'euros de chiffre d’affaires divisés par deux.

Fleur Pellerin dénonce une décision brutale, en appelle à l'éthique des affaires, et pointe les risques pour la réputation d'Apple, qui semble, pour l'instant, refuser toute discussion avec l'entreprise.

La ministre n'envisage pas d'autres pressions pour l'instant. Pour elle, la priorité c'est une réponse globale, au niveau européen, pour tenter de contrôler les excès de position dominante des géants des nouvelles technologies. 

Simon Tenenbaum