BFM Business

Facebook: de faux profils de Mark Zuckerberg arnaquent des utilisateurs

Des escrocs ont créé de faux profils de Mark Zuckerberg pour mener des arnaques

Des escrocs ont créé de faux profils de Mark Zuckerberg pour mener des arnaques - SAUL LOEB / AFP

Des Américains se sont fait arnaquer par de faux profils du PDG de Facebook Mark Zuckerberg et de sa directrice des opérations Sheryl Sandberg. Certains comptes existaient depuis plus de 8 ans.

"Vous avez gagné 750.000 dollars à la loterie Facebook", signé Mark Zuckerberg. Des propositions similaires ont été reçues par de nombreux Américains, directement sur leur compte Facebook ou Instagram (service racheté par la firme de Menlo Park en 2012). Trop beau pour être vrai ? Oui. Mais certains se sont tout de même laissés tenter.

Le New York Times a publié mercredi 25 avril une grande enquête faisant état d’une arnaque d’envergure via des faux profils de Mark Zuckerberg, PDG de Facebook et de sa directrice des opérations, Sheryl Sandberg.

Des adresses IP africaines

Exemples de faux profils Instagram
Exemples de faux profils Instagram © The New York Times

Un vétéran de l’armée et cariste à la retraite s’est fait extorquer plus de 1500 dollars. Le faux Mark Zuckerberg lui avait tout d’abord demandé d’acheter une carte cadeau iTunes de 200 dollars, avant de réclamer de plus en plus d’argent.

Les arnaqueurs repèrent leurs victimes grâce à leurs profils et choisissent ceux qui semblent vulnérables, explique Robin Alewander van der Kieft au New York Times. Il gère plusieurs groupes Facebook qui suivent ces arnaques. Selon lui, les adresses IP des faux profils mènent souvent du Nigeria et au Ghana.

Au moins 205 faux profils

Des journalistes du New-York Times ont réussi à entrer en contact avec un faux profil Instagram de Sheryl Sandberg. Ils se sont rapidement vu offrir la somme de 950.000 dollars et une nouvelle voiture. Au cours de son enquête, le quotidien américain a recensé pas moins de 205 faux profils Facebook et Instagram de Mark Zuckerberg et Sheryl Sandberg. Au moins 51, dont 43 sur Instagram, servaient à mener des arnaques à la loterie.

Pete Voss, un porte-parole de Facebook, a remercié le journal d’avoir révélé cette affaire. Le réseau social est incapable d’expliquer pourquoi il n’a pas remarqué plus tôt ces faux profils. Certains d’entre eux existaient pourtant depuis plus de huit ans et comptaient des milliers de followers. Quelques heures après avoir été informé de ces arnaques, Facebook a supprimé 96 faux profils de la plateforme. 

A ce jour, il existe toujours des faux profils de Sheryl Sandberg sur Instagram et sur Facebook, mais rien ne permet d’affirmer qu’ils sont utilisés pour mener des arnaques. À contrario, pour Mark Zuckerberg, des comptes Instagram revendiquent encore ouvertement qu’ils sont utilisés pour la "loterie Facebook". Le problème ne semble donc pas encore résolu.

https://twitter.com/Pauline_Dum Pauline Dumonteil Journaliste BFM Tech