BFM Business

Face à Free, Orange va devoir rassurer ses actionnaires

Face aux offres low cost, il veut provoquer "une prise de conscience qu'un réseau a de la valeur". (© DR)

Face aux offres low cost, il veut provoquer "une prise de conscience qu'un réseau a de la valeur". (© DR) - -

L'assemblée générale de l’opérateur se tient ce mardi 5 juin. Face à ses actionnaires, le groupe va devoir rassurer, notamment en mettant en avant son plus gros atout : son réseau.

Les actionnaires de France Télécom se réunissent à Paris ce mardi 5 juin. Le rendez-vous a son importance car c’est la première assemblée générale qui se tient depuis l'arrivée de Free sur le marché du mobile. L’opérateur va donc devoir rassurer ses actionnaires sur ses perspectives commerciales.

Son argument numéro un pour se distinguer du nouveau concurrent sur la téléphonie mobile, est de ne pas suivre la politique tarifaire agressive imposée par Free Mobile. Sa stratégie consiste au contraire à mettre en avant la qualité de son réseau. Face aux offres low cost, il veut ainsi provoquer "une prise de conscience", "qu'un réseau a de la valeur", pour reprendre les mots d'un haut cadre du groupe.

La qualité de service se monnaie

Première brique de cette stratégie : la technologie H+, qui permet une vitesse de connexions trois fois plus rapides que la 3G. Certes, en contrepartie de forfaits un peu plus chers. Mais cette technologie permettra de patienter en attendant le déploiement du très haut débit mobile (la 4G) programmé pour le début 2013.

Lors de l'appel d'offres, Orange a obtenu, aux enchères, les meilleurs lots de fréquences censées garantir des connexions internet ultrarapides à un maximum d'abonnés. Un argument qui serait essentiel pour retenir ses clients.

En investissant massivement dans les réseaux, Orange fait le pari de convaincre le consommateur que payer son abonnement un peu plus cher, peut valoir le coup en termes de qualité de service. Un positionnement anti low cost en quelque sorte.

Anthony Morel et BFMbusiness.com