BFM Business

Entre coronavirus et sanctions américaines, les ventes de smartphones Huawei dévissent

Le Huawei P30 Pro

Le Huawei P30 Pro - BFMTV.COM

Dans un marché mondial en chute libre de 30% en février, le fabricant chinois voit ses ventes déraper de 55%. La firme perd la 2e place du podium et se retrouve 4e derrière Apple et son compatriote Xiaomi.

Double peine pour les smartphones de Huawei. Les ventes du géant chinois s'effondrent au mois de février, une chute alimentée par deux phénomènes: les conséquences des sanctions américaines qui privent ses appareils des services stars de Google et la propagation de l'épidémie de coronavirus.

Cette dernière a provoqué une baisse sans précédent de 38% des ventes mondiales de smartphones en février sur un an, selon les chiffres de Strategy Analytics. 

Relais de croissance perdu

Huawei qui pouvait jusqu'à récemment compter sur la force de la demande locale chinoise pour compenser les effets du boycott de Google, a ainsi perdu ce relais de croissance, la consommation en biens technologiques s'étant effondrée dans l'empire du Milieu. Et de fait, les ventes de smartphones ont été divisées par deux en février à cause du coronavirus dans le pays.

Toujours selon Strategy Analytics, les ventes de Huawei entre janvier et février ont ainsi baissé de 55% à 5,5 millions d'unités. Une chute qui lui fait perdre la seconde place mondiale au profit de son concurrent Xiaomi qui a écoulé 6 millions d'exemplaires en février, soit une baisse mensuelle de 40%.

Car si la concurrence souffre également, elle souffre moins que Huawei. Ainsi, les ventes du leader mondial Samsung ne se replient "que" de 9,45% à 18,2 millions d'unités sur un mois. Celles d'Apple baissent de 36% à 10,2 millions d'exemplaires.

Olivier Chicheportiche