BFM Business

Durant ce concert, on interagira avec l'orchestre grâce à son smartphone

Via l’appli Smartphony, le public pourra diriger l’orchestre national de Lille et son chef Alexandre Bloch, sur le Sacre du Printemps de Stravinsky.

Via l’appli Smartphony, le public pourra diriger l’orchestre national de Lille et son chef Alexandre Bloch, sur le Sacre du Printemps de Stravinsky. - Philippe Huguen-AFP

Ce samedi 20 janvier, l'Orchestre national de Lille propose d'interagir avec les musiciens par une appli mobile. Grâce à elle, les spectateurs enverront des indications de tempo et de rythme sur écran géant afin qu'elles soient jouées.

Pour une fois, durant un concert, les spectateurs seront priés de garder leur téléphone mobile allumé et de l'utiliser. L'Orchestre national de Lille (ONL) donnera ce samedi 20 janvier un concert inédit où le public interagira avec le chef d'orchestre et les musiciens par une application dédiée pour smartphone. L'ONL entend ainsi élargir son public aux nouvelles générations potentiellement intéressées par l'aspect connecté du concert.

"Certains d'entre vous ont-ils rêvé d'être chefs d'orchestre? Et bien avec Smartphony ça va être possible", a lancé Alexandre Bloch, chef et directeur musical de l'ONL, lors de la présentation publique de ce concert qui jouera Le Sacre du Printemps d'Igor Stravinsky, programmé à Lille à 18h30, sous sa direction.

L'appli mobile est conçue par une start-up du Pas-de-Calais

Pour participer à cette expérience d'interaction musicale, il faudra télécharger l’appli Smartphony (pour iPhone et smartphone Android) de la start-up Waigeo du Pas-de-Calais. Grâce à elle, le public testera ses connaissances sur l'oeuvre jouée, l'une des plus célèbres du répertoire de Stravinsky.

"Interagissez sur le rythme et la nuance et tentez d’être le meilleur pour donner les départs des différents pupitres" indique l'Orchestre national de Lille sur son site internet. Ces indications émises par les spectateurs depuis leur mobile seront ensuite retransmises sur un écran géant afin que le chef d'orchestre puisse les faire jouer par ses musiciens.

"Dans la dernière partie du concert nous ferons éteindre les portables pour montrer qu'il est aussi important de se déconnecter et d'être dans le réel de la musique, de ressentir le son" a précisé Alexandre Bloch, lors de la présentation de ce concert smartphone. L'ONL prévoit de réutiliser l'application Smartphony pour d'autres concerts.

Frédéric Bergé