BFM Business

Deutsche Telekom marie sa filiale T-Mobile USA avec Metro PCS

Deutsche Telekom compte réaliser entre 6 et 7 milliards de dollars de synergies avec cette fusion

Deutsche Telekom compte réaliser entre 6 et 7 milliards de dollars de synergies avec cette fusion - -

L’opérateur allemand a annoncé la fusion de sa filiale américaine avec son concurrent Metro PCS. Deutsche Telekom, qui conservera près des trois-quarts du capital de la future structure, espère ainsi relancer Deutsche Telekom.

Deutsche Telekom choisit de marier son fardeau américain pour le relancer.L’opérateur téléphonique allemand de téléphonie, a en effet annoncé, ce mercredi 3 octobre, la fusion de sa filiale américaine T-Mobile avec son concurrent actuel Metro PCS Communications.

Selon le communiqué du groupe, la future fusion représenterait 42,5 millions d’abonnés pour un chiffre d’affaires de 24,8 milliards de dollars de chiffre d’affaires et 2 milliards de bénéfices.

Deutsche Telekom conservera 74% du capital. Concrètement, MetroPCS va racheter toutes les actions de T-Mobile et les payer en octroyant 74% de son propre capital à Deutsche Telekom. L'opérateur américain compte aussi verser 1,5 milliard de dollars en cash à ses propres actionnaires actuels.En outre, cette future société gardera le nom de T-Mobile.

T-Mobile avait jusqu’ici énormément de mal à concurrencer son principal AT&T. Deutsche Telekom avait même essayé de vendre sa filiale à AT&T, ce qui a échoué au mois de décembre dernier. Signe de ses difficultés, T-Mobile avait dû supprimer 2000 postes au mois de mars dernier, le nombre d’abonnés de cette société diminuant, alors que le marché américain du mobile est, au contraire, en croissance.

Se donner les moyens de concurrencer les autres

Avec cette fusion, Deutsche Telekom espère désormais disposer des moyens pour reprendre des parts de marché à ses concurrents, et rentabiliser ainsi T-Mobile. Le communiqué souligne, en effet, que ce nouveau groupe "aura une plus grande échelle, les ressources en fréquences et les moyens financiers nécessaires pour concurrencer de manière énergique les autres opérateurs de téléphonie mobile américains".

Les deux groupes ont annoncé que cette fusion permettra des synergies de coût et de revenus de 6 à 7 milliards de dollars. Ils espèrent que ce mariage se traduira par une hausse de 3 à 5% du chiffre d’affaires et de 15 à 20% du bénéfice.

L'action Metro PCS, qui s'était envolée de 17,80% mardi dans l'espoir de cette fusion, perdait plus de 5% à la Bourse, peu avant 16h.

BFMbusiness.com et AFP