BFM Business

Des objets connectés pour être acteur de sa santé

-

- - -

Balance, brosse à dent, tensiomètre, fourchette ou glucomètre (lecteur de glycémie). Tous ces objets existent à présent en versions « connectées ». Loin d’être de simples gadgets, certains appareils sont au contraire de vrais atouts dans la prise en charge des maladies chroniques.

Objets de curiosité hier, les appareils connectés pourraient devenir de plus en plus courants demain. Ceux qui concernent la santé ont déjà trouvé leur place chez 13% des Français. Ces objets « intelligents » sont pourvus de capteurs qui enregistrent des informations et peuvent les transmettre à une plateforme web ou une application mobile. Ainsi, les données de santé sont enregistrées et analysées automatiquement, sans que leur propriétaire n’ait besoin de les entrer lui-même dans un système.

Dispositifs médicaux connectés

Une partie des objets de santé connectés est destinée au grand public. Ils visent à mieux se connaître, évaluer sa forme ou perdre du poids. Ainsi, suivre son activité physique ou la qualité de son sommeil grâce à un bracelet commence à entrer dans les mœurs. D’autres objets possèdent un profil plus « médical ». C’est le cas du pilulier intelligent, qui alerte le patient lorsqu’il oublie de prendre son traitement. Ou du tensiomètre connecté, qui permet de suivre sa tension en permanence et de transmettre en un clic un rapport détaillé à son docteur. D’après une récente enquête, 62% des médecins français auraient déjà prescrits l’utilisation d’un de ces appareils à leurs patients.

Surveiller sa glycémie sans contrainte

Ces dispositifs médicaux connectés s’intègrent souvent dans la prise en charge d’une maladie chronique. Une personne diabétique sur dix en possède déjà un : glucomètre (lecteur de glycémie), stylo injecteur, pompe à insuline… La raison de ce succès ? Le confort apporté par ces appareils au quotidien de leur propriétaire. Le diabète impose en effet de vérifier sa glycémie plusieurs fois par jour. La méthode classique - une bandelette sur laquelle est déposée une gouttelette de sang prélevée au bout du doigt - peut sembler contraignante, en particulier pour les plus jeunes. Le système FreeStyle Libre récemment commercialisé en France permet par exemple de suivre son taux de glucose à l’aide d’un petit capteur qui se colle sur le bras et se scanne avec un lecteur sans fil, qui affiche l’historique des huit dernières heures*. Les personnes vivant avec une maladie chronique étant de plus en plus nombreuses, ces dispositifs seront sans doute amenés à se développer.

*La réalisation d’un test par prélèvement au bout du doigt à l’aide d’un lecteur de glycémie est nécessaire au moment des fluctuations rapides de la glycémie où le taux de glucose dans le liquide interstitiel ne reflète pas toujours exactement le taux sanguin, ou si le système indique une hypoglycémie ou l’imminence d’une hypoglycémie, ou en cas de non-concordance des symptômes avec la lecture faite par le système.

Le système d'autosurveillance du glucose FreeStyle Libre est un dispositif de mesure en continu des taux de glucose dans le liquide interstitiel chez les personnes de plus de 4 ans atteintes de diabète sucré. Chez les enfants (de 4 à 17 ans), l'indication est limitée à ceux supervisés par une personne adulte en charge de leur traitement. Son utilisation nécessite une éducation avec un professionnel de santé. Lire attentivement la notice. En cas de discordance entre le résultat et votre état de santé actuel, contacter votre professionnel de santé. Ce dispositif médical est un produit de santé réglementé qui porte, au titre de cette réglementation, le marquage CE. Fabricant : Abbott Diabetes Care Ltd - Range Road - Witney - Oxon OX29 OYL - UK Distributeur : Abbott Diabetes Care- 12 rue de la Couture- BP20235 – 94528 Rungis Cedex- GP1005ADC088- Juin 2016

En savoir plus

Le dispositif FreeStyle Libre

notre partenaire ABBOTT